Château du Comté du Poitou

Forum issu des Royaumes Renaissants
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [Brigandage]Bossuet,Berthe.(21/02/1461)(coupables)miya [CA]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anagor
Poitevin Pure Souche
avatar

Nombre de messages : 3805
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 19/09/2008

MessageSujet: [Brigandage]Bossuet,Berthe.(21/02/1461)(coupables)miya [CA]   Jeu 21 Fév 2013 - 19:52

edit kiriell : pour information, au 13 janvier 1461 le sieur merlot au moment des faits à changé son nom en : bossuet

Je viens de recevoir la plainte de Raissa_ivanova2 au sujet d'un brigandage dont elle a été la victime entre Poitiers et Niort ce matin.

Citation :
Expéditeur : Raissa_ivanova2
Date d'envoi : 21/02/1461 - 19:39:39
Titre : Re: Bienvenue
Prévot,
Me voici fort malheureuse et dépourvue de mes seuls biens économisés à grand peine et pris pour un long voyage en solitaire. Voici ce qu'il m'a été laissé comme mot lorsque j'ai repris conscience

21/02/1461 04:05 : Vous avez été racketté par un groupe composé de Merlot et de Miya

Il m'a par ailleurs laissé un mot, sous un nom de poète, qui pourrait être à votre disposition.

Je me suis réfugiée dans votre ville, bien mal en point, une âme charitable m'a offert à boire et le pain.

De peur, d'angoisse et je me suis remise sur la route.
Cet acte affreux s'est passé juste avant d'arriver, entre Poîtiers et votre ville, je suis encore sous le choc d'ailleurs puisque j'ai repris hagarde la route. Ces malandrins sont probablement cachés, peut être dans le sein de vos tavernes chaleureuses à boire et à rire sur mon compte.

Plus de 500 écus, 4 viandes, légumes, lait et bois.

Je ne peux leur courir après vu ma faiblesses mais ai planté un mot sur un arbre :

Au voleur, à l�assassin, au meurtrier
Justice juste ciel
Vous avez volé mon argent
Vous avez volé ma caissette

Vous êtes chacal, je suis louve
Les juges seront plus forts que vous
Ecoutez-moi, la chose est sûre
Méfiez-vous de la magistrature

Et surtout, surtout, soyez ravi d�avoir volé une faible femme de mon humeur

Faites-vous dorénavant brebis, la louve est prête


Dépecé vous serez

J'attends de vos nouvelles Prévôt.

Raissa_Ivanova


Ce Merlot a été vu la dernière fois le 17 février, par les gardes de la ville de La Rochelle lorsqu'il a quitté la ville.

Citation :
Informations sur Merlot d'Brissel
Créé(e) le 06 Août 2011

Merlot fête son anniversaire le 06 Décembre.

Dernière connexion le 21 Février 2013


Offrir un cadeau pour la Saint ValentinDernière adresse connue

Pays Royaume de France

Comté/Duché Comté du Poitou

Village La Rochelle

Appartement : Dijon (Duché de Bourgogne)
Niveau Vagabond


Points de réputation 48

Argent 449,98 écus

Et Miya

Citation :
Informations sur Miya
Créé(e) le 05 Octobre 2011

Miya fête son anniversaire le 01 Janvier.

Dernière connexion le 21 Février 2013


Offrir un cadeau pour la Saint ValentinDernière adresse connue

Pays Royaume de France

Comté/Duché Comté du Poitou

Village Niort


Niveau Vagabond


Points de réputation 35

Argent 513,31 écus


Miya ne cultive ni n'élève rien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
allydou
Poitevin Pure Souche
avatar

Nombre de messages : 18492
Localisation : La Trémouille
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: [Brigandage]Bossuet,Berthe.(21/02/1461)(coupables)miya [CA]   Sam 2 Mar 2013 - 15:05

Je me permets d'ajouter à cette plainte déjà ouverte, puisque le méfait aurait été commis par le même vil personnage.

Citation :
Expéditeur : Rigor
Date d'envoi : 01/03/1461 - 10:32:09
Titre : Vol
Bonjour,

Je me présente Rigor, habitant de Thouars. Je viens de me faire racketter cette nuit.

le fait s'est déroulé entre La Rochelle et Niort, le 1er mars 1461, par un groupe composé de Berthe. et de Merlot . J'ai perdu environ 50 euros et deux miches de pain.

Cordialement,

Rigor

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
icie
Poitevin Pure Souche
avatar

Nombre de messages : 14251
Localisation : Château de Bressuires
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: [Brigandage]Bossuet,Berthe.(21/02/1461)(coupables)miya [CA]   Lun 4 Mar 2013 - 23:23

Merlot est déjà en procès mais pour installation illégale

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
icie
Poitevin Pure Souche
avatar

Nombre de messages : 14251
Localisation : Château de Bressuires
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: [Brigandage]Bossuet,Berthe.(21/02/1461)(coupables)miya [CA]   Mar 5 Mar 2013 - 23:44

Berthe.

S'agit il de la personne sur lequel nos services ont obtenu des renseignements?


Citation :
Informations sur Berthe. d'* et anciennement connu comme bertrade
....
Pays Royaume de France
Comté/Duché Duché d'Anjou
Village Saumur

Niveau : 1

Argent : 50,61 écus

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
icie
Poitevin Pure Souche
avatar

Nombre de messages : 14251
Localisation : Château de Bressuires
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: [Brigandage]Bossuet,Berthe.(21/02/1461)(coupables)miya [CA]   Mer 6 Mar 2013 - 0:14

Citation :

Accusateur : Comté du Poitou
Accusé : Merlot (d’Brissel )
Dernière adresse connue
Royaume de France /
Poitou / La Rochelle

Victime : Raissa_ivanova2 , Rigor

***

Nous, Icie de Plantagenêt, en notre qualité de procureur du Poitou, vous accusons ce jour 6 mars 1461, sieur Merlot d’Brissel, de Trouble à l'Ordre Public, pour acte de brigandage, sur les routes poitevines.
Les faits sont les suivants :
21/02/1461 04:05 : Vous avez racketté Raissa_ivanova2 avec votre complice Miya .
D’après les déclarations de la victime, vous avez dérobé plus de 500 écus, 4 viandes, légumes, lait et bois aux alentours de Poitiers
Ce 1er mars 1461, entre La Rochelle et Niort, vous avez brigandé avec votre complice Berthe., le sieur Rigor. D’après ses dires, vous lui avez dérobé 50 euros et deux miches de pain.
Décidemment, sieur Merlot, on vous voit trop souvent dans ce tribunal,.

***Rappel du texte de loi***

II - Des lois pénales

TAOP :

a. Tout acte portant préjudice à une personne ou à un groupe de personnes, ou susceptible de le faire, de quelque nature qu'il soit, sera considéré comme trouble à l'ordre public. Il en sera de même de tout acte nuisant à la quiétude publique.

b. Sera pareillement considérée toute atteinte aux intérêts du Poitou commise par une personne n'étant pas sujette du Poitou

*******

La Coutume Poitevine est consultable, par toute personne qui en prend la peine, en place publique :
Gargote poitevine => ~~Coutumiers, Chartes et Décrets du Poitou~~

Elle est également disponible au château du Poitou si vous vous y rendez.
C’est également en ce lieu que vous trouverez les coordonnés d’un avocat si vous le souhaitez.
http://chateau-poitevin.forum2jeux.com/f28-barreau-du-poitou
Dame notre juge, les pièces portées au dossier sont consultables dans votre bureau.
http://chateau-poitevin.forum2jeux.com/f4-bureau-du-juge

La parole est à la défense.


Citation :

Accusateur : Comté du Poitou
Accusé : Miya
Dernière adresse connue
Royaume de France /
Poitou / Niort

Victime : Raissa_ivanova2

***

Nous, Icie de Plantagenêt, en notre qualité de procureur du Poitou, vous accusons ce jour 6 mars 1461, Miya, de Trouble à l'Ordre Public, pour acte de brigandage, sur les routes poitevines.
Les faits sont les suivants :
21/02/1461 04:05 : Vous avez racketté Raissa_ivanova2 avec votre complice Merlot d’Brissel .
D’après les déclarations de la victime, vous avez dérobé plus de 500 écus, 4 viandes, légumes, lait et bois aux alentours de Poitiers

Nous rappelons la loi :
***

II - Des lois pénales

TAOP :

a. Tout acte portant préjudice à une personne ou à un groupe de personnes, ou susceptible de le faire, de quelque nature qu'il soit, sera considéré comme trouble à l'ordre public. Il en sera de même de tout acte nuisant à la quiétude publique.

b. Sera pareillement considérée toute atteinte aux intérêts du Poitou commise par une personne n'étant pas sujette du Poitou

*******

La Coutume Poitevine est consultable, par toute personne qui en prend la peine, en place publique :
Gargote poitevine => ~~Coutumiers, Chartes et Décrets du Poitou~~

Elle est également disponible au château du Poitou si vous vous y rendez.
C’est également en ce lieu que vous trouverez les coordonnés d’un avocat si vous le souhaitez.
http://chateau-poitevin.forum2jeux.com/f28-barreau-du-poitou
Dame notre juge, les pièces portées au dossier sont consultables dans votre bureau.
http://chateau-poitevin.forum2jeux.com/f4-bureau-du-juge

La parole est à la défense.



Citation :

Accusateur : Comté du Poitou
Accusé : Berthe.
Dernière adresse connue
Royaume de France /
Poitou / La Rochelle

Victime : Rigor

***

Nous, Icie de Plantagenêt, en notre qualité de procureur du Poitou, vous accusons ce jour 6 mars 1461, Berthe., de Trouble à l'Ordre Public, pour acte de brigandage, sur les routes poitevines.
Les faits sont les suivants :
Ce 1er mars 1461, entre La Rochelle et Niort, vous avez brigandé avec votre complice Merlot d’Brissel le sieur Rigor.
D’après ses dires, vous lui avez dérobé 50 euros et deux miches de pain.
Nous rappelons la loi :

***
II - Des lois pénales

TAOP :

a. Tout acte portant préjudice à une personne ou à un groupe de personnes, ou susceptible de le faire, de quelque nature qu'il soit, sera considéré comme trouble à l'ordre public. Il en sera de même de tout acte nuisant à la quiétude publique.

b. Sera pareillement considérée toute atteinte aux intérêts du Poitou commise par une personne n'étant pas sujette du Poitou

*******

La Coutume Poitevine est consultable, par toute personne qui en prend la peine, en place publique :
Gargote poitevine => ~~Coutumiers, Chartes et Décrets du Poitou~~

Elle est également disponible au château du Poitou si vous vous y rendez.
C’est également en ce lieu que vous trouverez les coordonnés d’un avocat si vous le souhaitez.
http://chateau-poitevin.forum2jeux.com/f28-barreau-du-poitou
Dame notre juge, les pièces portées au dossier sont consultables dans votre bureau.
http://chateau-poitevin.forum2jeux.com/f4-bureau-du-juge

La parole est à la défense.






_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
icie
Poitevin Pure Souche
avatar

Nombre de messages : 14251
Localisation : Château de Bressuires
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: [Brigandage]Bossuet,Berthe.(21/02/1461)(coupables)miya [CA]   Mer 6 Mar 2013 - 0:23

Cette fois, ils n'en rechaperont pas.
==> juge

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kiriell de la rose noire
Poitevin Pure Souche
avatar

Nombre de messages : 5518
Age : 49
Localisation : La rochelle (Tlse)
Date d'inscription : 12/07/2007

MessageSujet: Re: [Brigandage]Bossuet,Berthe.(21/02/1461)(coupables)miya [CA]   Sam 9 Mar 2013 - 18:12

Miya

Citation :
6/03/1461 - procès opposant Miya au Comté du Poitou

Miya est accusé de trouble à l'ordre public.

Le juge attend la première plaidoirie de la défense
Il ne s'est rien passé en deux jours. (le 13 mars 1461)


La défense a appelé Gwellalouen à la barre
Voici son témoignage :


L'homme entre. Démarche chancelante, sourire chancelant, hasarde un clin d'oeil au greffier, un sourire béat à la Procureure avant de se planter finalement devant le Juge, au pris d'une quasi-chute rattrapée grâce à la Sainte Boulasse Aristotale. Il regarde le juge et le regard, poing sur les côtes, sourire gouailleur, haleine puant l'alcool.

" Voooostre Honneur, senher d'la Rose pis des Epines, tout ça tout ça. Hum. Un peu d'solennité dans c'procès, s'cusez moi. "

Il tousse, remue un glaire dans sa bouche, déglutit.

" Vostre Honneur donc, j'me représente, pour la forme. Avaliga, dict Caracole, et pas Gwellalouen comme vostre Honneur persiste à l'faire avec un sens d'lhumour tout à fait *hips* cocasse. J'jure de dire que la vérité et rien qu'pas trop d'menteries. Hum.

- Donc, j'en étais où ? Foutredieu, ça manque d'alcool dans c'fichu tribunal, devriez y r'médier, y aurait un brin plus de sourires. Bref, hum, j'disais quoi. Ah ouais, j'suis app'lé par la défense. Hum, heu, alors *tousse tousse* tout d'abord, mettons les choses au clair, ç'vous évitera d'avoir du mal 'vec les témoins. J'n'étais pas là au moment des faits, pis d'ailleurs, on s'en contrefout. 'Fin surtout vous, vu vostre propension à l'injustice judiciaire, mais 'fin bref *hips* passons, ou j'vais m'faire tirer les oreilles.

- Heuuu... "

Il a l'air éberlué, se reprend.

" Heu ouais, j'voulais dire, que La Miya, c'est une bonne personne, aussi détestable qu'elle soit, et j'vous jure qu'elle l'est foutrement. Pas débrouillarde pour un sou, pis incapable d'voir des coins de sourires, pas sorcière en plus, en somme quelqu'un d'horripilant.

- Donc j'voulais dire, cette fille là, elle m'a brigandé. Et heu, enfin, d'sons que vu à quel point j'suis une mauvaise personne, haïe de tous, tout ça tout ça, ou du moins d'vous, ce dont ma foy j'me tamponne bien mais là n'est pas l'sujet. J'veux dire *tousse et hips* que si elle a brigandé mauvaise gens (c'moi), c'est donc qu'elle est bonne ! Même si elle manque rud'ment d'poitrine à mon goût, notez. En m'brigandant, elle a fait la preuve d'sa bonté, et j'gage que les brigandés sont eux aussi d'mauvaises gens comme moi qui méritent vos jug'ments abscons.

- Du coup, elle mérite la r'laxe, c'est heu.. évident ? Elémentaire ? Un peu tout ça, en fait.

- V'la m'sieur l'Juge, sur ce, j'men vais croquer une femme de peu d'foi et vider un verre, histoire d'passer l'temps plus serein'ment qu'en vôstre présence, bien trop respectble *hips* pour ma personne vag'ment imbibée.

- L'bonsoir à vos parents, pis à bientôt en Appel, trèèèèès cher. ! "

Et de sortir en zigs, et en zags, et en zigs, et en zags, et la et la et lalalala.


Dernière édition par kiriell de la rose noire le Mer 13 Mar 2013 - 9:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://compagnie.lepreau.free.fr/pages/indexpag.html
kiriell de la rose noire
Poitevin Pure Souche
avatar

Nombre de messages : 5518
Age : 49
Localisation : La rochelle (Tlse)
Date d'inscription : 12/07/2007

MessageSujet: Re: [Brigandage]Bossuet,Berthe.(21/02/1461)(coupables)miya [CA]   Sam 9 Mar 2013 - 18:14

Bossuet ex Merlot

Citation :
6/03/1461 - procès opposant Merlot au Comté du Poitou

Merlot est accusé de trouble à l'ordre public.

Acte d'accusation


Accusateur : Comté du Poitou
Accusé : Merlot (d�Brissel )
Dernière adresse connue
Royaume de France /
Poitou / La Rochelle

Victime : Raissa_ivanova2 , Rigor

***

Nous, Icie de Plantagenêt, en notre qualité de procureur du Poitou, vous accusons ce jour 6 mars 1461, sieur Merlot d�Brissel, de Trouble à l'Ordre Public, pour acte de brigandage, sur les routes poitevines.
Les faits sont les suivants :
21/02/1461 04:05 : Vous avez racketté Raissa_ivanova2 avec votre complice Miya .
D�après les déclarations de la victime, vous avez dérobé plus de 500 écus, 4 viandes, légumes, lait et bois aux alentours de Poitiers
Ce 1er mars 1461, entre La Rochelle et Niort, vous avez brigandé avec votre complice Berthe., le sieur Rigor. D�après ses dires, vous lui avez dérobé 50 euros et deux miches de pain.
Décidemment, sieur Merlot, on vous voit trop souvent dans ce tribunal.

***Rappel du texte de loi***

II - Des lois pénales

TAOP :

a. Tout acte portant préjudice à une personne ou à un groupe de personnes, ou susceptible de le faire, de quelque nature qu'il soit, sera considéré comme trouble à l'ordre public. Il en sera de même de tout acte nuisant à la quiétude publique.

b. Sera pareillement considérée toute atteinte aux intérêts du Poitou commise par une personne n'étant pas sujette du Poitou

*******

La Coutume Poitevine est consultable, par toute personne qui en prend la peine, en place publique :
Gargote poitevine => ~~Coutumiers, Chartes et Décrets du Poitou~~

Elle est également disponible au château du Poitou si vous vous y rendez.
C�est également en ce lieu que vous trouverez les coordonnés d�un avocat si vous le souhaitez.
http://chateau-poitevin.forum2jeux.com/f28-barreau-du-poitou
Dame notre juge, les pièces portées au dossier sont consultables dans votre bureau.
http://chateau-poitevin.forum2jeux.com/f4-bureau-du-juge

La parole est à la défense.

Première plaidoirie de la défense

*Le Merle se pointe, une liasse de papier sous le bras.*

Monsieur le Juge, quelle joie de vous revoir. Quoique que je ne m'y attendais pas de ci tôt.

Je vais aller droit au but.

Je ne pouvais être en train de commettre un tel acte ce 21 février, car j'étais réellement occupé ailleurs. J'en ai d'ailleurs la preuve :

*Fouille puis brandi un velin d'aspect officiel*

21/02/1461 04:05 : Vous avez passé la journée à écrire des insanités sur la façade de la mairie.

Vous voyez, moi aussi j'ai accès à cette étrange pratique qui consiste à écrire sur un vélin quelques mots relatant une action plus ou moins odieuse.

Ah! et regardez encore !

01/03/1461 04/05 : Vous avez passé la nuit à voler des poules dans un jardin.

A moins que ce soit celui ci....

01/03/1461 04/05 : Vous avez été aperçu en train de cogner un mendiant pour lui piquer son aumône.

Mais je pourrais aussi bien vous montrez celui ci :

02/03/1461 04/05 : Vous avez été racketté par Kiriell.

Oh...mais monsieur le juge...fallait me dire que vous étiez du métier...

*fait un grand sourire au juge*

Non vraiment je ne veux que vous montrez à quel point il est facile d'écrire, et qui si la procureur de ce lieu, elle, n'en est pas capable, qu'elle ne prenne pas son cas pour l'universelle ignorance du bas peuple.

Bon, ceci dit, je sais que vous aller me condamner. Pourquoi non après tout? Je suis un étranger, et tout ce qui s'ensuit. Quoique que je puisse dire n'y fera rien, tout est joué. Alors je me contenterai de vous adressez à tous un Tercet. Vous n'y comprendrez peut être que peu, mais le tout sera dit en 3 vers...

Je le conchie, le blason des monarques,
Qui osent se targuer, bardés de courtisans,
De répandre la vie et dispenser les Parques.

Réquisitoire de l'accusation

*La procureur tapote des doigts sur son bureau*

Et vous croyez peut être que vos talents de "poète" vont vous indemniser de votre forfait?
La justice est plus porté à croire en celui qui ne la conchie pas. Le sieur Rigor à porter à notre connaissance les aveux de votre complice. Certes, ce n'est point vous.
Je lis sa lettre:
"Au clair des lunes, quelques écus vous m'avez laissés
De cette rencontre, croyez bien qu'j'vous ai ôté plantes et miches, et souvenir à ma bourse, une mèche de vos cheveux pour en garnir mon souvenir.

Une plume vous ai offerte. "

Elle n'aurai pas partagé? diantre! il va vous falloir vous expliquez entre vous.

C'est dommage, les cellules mixtes n'existent pas. Mais vous le ferez à votre sortie.
Nous requérons une amende équivalente à la valeur des biens volés augmenté, cela va de soit, des frais de justice, d'une amende pour le préjudice subi. Soit 100 écus. Un séjour en prison pour vous donner le temps de préparer votre explication avec votre complice et prier par exemple.
L�aumônier de la prison sera tenu informé.
Trois jours, comme elle.

Evidemment, votre présence en Poitou n'est plus souhaité mais notre juge en fixera la durée s'il le souhaite.

*coup de marteau "boum" , affaire suivante*


Dernière plaidoirie de la défense

*Au choc sévère d'un marteau, le poète lève un sourcil, et sourit, puant d'ironie.*

Madame la procureur, je crois malheureusement que là encore vous dépassez les attributions qui vous ont été confié, à savoir la procure. Si je ne m'abuse, ce petit coup de marteau, scellant un procès comme il se doit, appartient au Juge.

Ce que vous n'êtes pas, et honnêtement, j'aurais tendance à dire, heureusement. De telles petits accés de rage, de hargne, suintant de je ne sais quelle frustration, n'ont pas leur place dans un lieu de justice, qui devrait être le temple de le objectivité et de celle que l'on nomme la Grande Aveugle.

Vous devriez rencontrer cette Grande Aveugle, un jour, elle vous en apprendrez long sur la pratique de la justice.

*Un sourit de compassion à la procure, et il se détourne d'elle.*

Revenons à l'affaire qui nous occupe. Alors.

La preuve que vous me présentez, est une lettre. Plutôt bien écrite il faut l'avouer, et qui démontre une certaine aisance avec le verbe français. Mais il me semble, arrêtez moi si je me trompe, qu'il n'y a pas de signature au bas de cette lettre.

Si ?

Pourriez vous me montrer cette signature?

Non vous ne le pouvez pas, il n'y en a pas. Et donc, qu'est ce qui vous permet d'affirmer qu'il s'agisse là d'un écrit en provenance de ma compagne de voyage?
Oh...ne vous donnez pas tant de peine, il n'y a rien.

*jette un oeil las à la "victime"*

Quand à ce monsieur, victime ça, il l'est c'est certain, en tout cas il fait énormément d'effort pour susciter la compassion, voir l�apitoiement. Je dois avouer ne pas y rester insensible, c'est plutôt bien joué, à ceci prés qu'il en fait un peu trop dans certaines expressions.

Monsieur, si je peux me permettre un conseil d'acteur, ne surjouez donc pas tant vos touches, cela nuit à l'ensemble de la pièce. Allons, un peu de respect, nous ne sommes pas dans un théâtre de quartier. Quitte à se montrer si pitoyable et faible devant un public, autant le faire convenablement. Et il me semble que ce public pourrait d'avantage être touché par votre jeu si vous faisiez paraitre une once de dignité, un sursaut de vigueur peut être.

En tout cas, geindre n'est pas la bonne méthode pour s'attacher le spectateur c'est un fait. Le schéma classique des grands esprit de notre temps en témoigne : regardez les pastorales de Chretien de Troyes par exemple, bien que j'ai en horreur son style manièré et puant de tournure milleuse. Un trio : le héros est malmené mais se relève, le serviteur, lâche, dénonce et se cache, fait mine, et cherche à inspirer la pitié. Dans quels bras se réfugie la dame en danger?

hum?

Bon. Y a t il d'autre "preuve" ?

D'autre lettres non signées?
D'autre morceaux de Vélin magiquement apparu d'on ne sait où avec un nom écrit dessus et une hypothétique occupation journalière?
D'autre chose amusante de ce genre?

Ou avez vous finalement quelques chose de sérieux à me montrer en fin de compte, autre qu'un ramassis de préjugés ?

Je ne chercherais pas à convaincre une cour qui était avant même l'ouverture de ce procès semble t il, certaine de ma culpabilité.

Je ne vous direz que cela monsieur le juge. Voyez quelles prétendues "preuves" servent à m'accuser de méfaits. Voyez la hargne viscérale d'une procure qui s'oublie dans sa haine de ma personne, au point, j'en suis navré, de m'insulter dans cette cour, avec un vocabulaire de...pardonnez moi....charretier. Voyez que l'on m'a déjà puni avec hâte, sur une simple hypothèse, que dis je, une présomption, d'un millier d'écus de dégât matériel.

Voilà donc ce que je vous demande monsieur le juge. Exercez votre métier devant l'esprit de la grande aveugle, celle qui balance en main pèse l'âme sans préjugé, et sans défendre sa propre cause. Exercez votre métier sous les yeux du très haut, car lui seul saura au bout du compte, qui méritait la corde et qui ne la méritait pas, et ces derniers seront mieux lotis que leurs bourreaux.

Sur ce, bien à vous.


La défense a appelé Theoderich à la barre
Voici son témoignage :


*Ainsi, vêtu tel un miséreux, le corps recouvert d'un drap sale et usé que Théo' se rendit à la barre, large sourire sur les lèvres et le tout, accompagné d'une délicieuse odeur de vin d'une bouteille trouvée sur un généreux donateur.*

L'bonjour, on me surnomme l'Arsouille, vous pourrez m'appeler ainsi si bon vous semble. Si j'ai été appelé à témoigner, c'est parce que j'dois vous faire part d'une histoire pas jolie jolie mais avant cela, j'aurais tout de même une question pour vous !

*Dit-il tout en regardant la jolie bande en face de lui chargée de cette affaire.*

Vous dites... Que 50 EUROS ont été dérobé ! Des euros ? Par pitié, s'il s'agit là d'un nouveau breuvage ou d'une gniole quelconque, j'suis preneur !

Mais passons... C'qui m'étonne en réalité c'est que l'Merlot est en réalité... Mon père et oui, mon paternel et depuis bien trop de jours déjà, il se trouve être en ma présence dans le but de m'aider tout simplement pour mes projets... Ceux-ci consistants à prendre le large, j'dois encore apprendre toutes les ficelles du métier pour être un vrai marin v'oyez ?!

Comment êtes-vous donc capable de citer son nom ? Etait-il inscrit sous votre nez au moment où les dites victimes se sont présentées à vous car r'gardez bien !

*Dit-il tout en désignant Merlot du bout de son doigt.*

J'crois pas qu'son nom soit écrit sur sa sale trogne où alors c'est moi qui perds la vue ! Personnellement, moi j'appelle ça d'la sorcellerie et excusez moi du terme mais il n'y en a pas d'autre. J'dis ça, j'dis rien mais la dernière sorcière qu'j'ai vu dans mon passé ben elle s'balançait au bout d'une corde et OUI !
Mais bon passons, ceci ne me concerne pas voyez-vous même si tous ici trouvent ça quelque peu... Étrange hé !

Merlot est innocent ! J'ai encore besoin de lui moi et z'imaginez pas la surprise qu'j'ai eu quand vos gardes sont v'nus m'prév'nir de cette odieuse accusation.

Et j'sais pas vous mais moi j'ai entendu parler qu'y a des marauds qui s'amusent à falsifier certains documents pour accuser des innocents si vous voyez c'que j'veux dire, c'est peu-être le cas, y avez-vous pensé ? Peut-être que moi aussi, je pourrais tout aussi bien crier que tel ou tel gentilhomme s'est fait la joie de m'faire les fouilles dans le simple but de recevoir un... Dédommagement, c'est comme ça qu'on dit ?

*Baisse la tête avant de reprendre.*

Bien trop d'accusations, croyez-vous que la première n'aurait pas suffit ? Pourquoi recommencer ? Vous devriez interroger ceux qui sont font passer pour les victimes, testez leur sincérité et voyez par vous même !

Sur ce, je n'ai rien d'autre à ajouter... AH SI !

*Regard porté sur le Merlot, une larme qui glisse le long de sa joue.*

Je t'aime papa...

*Sur ces derniers mots, il quitta la barre pour rejoindre sa place... En pleure...*

L'accusation a appelé Rigor à la barre
Voici son témoignage :


*Rigor était invité à s'exprimer sur le deuxième brigand qui lui avait pris tout ce qu'il avait. Tout n'étant pas excessif, Rigor n'avait pas de champ qui pourrait lui apporter quelques écus qui lui permettrait de vivre plus dignement. Il s'avança à la barre d'un pas souple et s'adressa à la cour:*

Bonjour à tous, comme on me l'a demandé de venir témoigner à propos du vol de mes biens. J'ai bien écouté l'emploi du temps de l'accusé, il me semble que dans chaque version de son emploi du temps, le travail n'en fasse jamais partie. C'est peut-être une des raisons pour lesquelles il m'a volé.

Vous pouvez vous trouver tous les témoignages que vous voulez, il aurait peut-être fallu aussi demander à votre compagne de brigandage de ne pas m'envoyer une lettre qui me rappelle avoir volé la nuit précédente tous mes biens. Il faut avouer qu'elle n'a pas l'air tout à fait saine d'esprit. Enfin, nous ne sommes pas ici pour en juger.

*Rigor reprit sa place. Ce vol l'avait affaibli, mais il se remettait doucement du préjudice.*


Dernière édition par kiriell de la rose noire le Mer 13 Mar 2013 - 20:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://compagnie.lepreau.free.fr/pages/indexpag.html
kiriell de la rose noire
Poitevin Pure Souche
avatar

Nombre de messages : 5518
Age : 49
Localisation : La rochelle (Tlse)
Date d'inscription : 12/07/2007

MessageSujet: Re: [Brigandage]Bossuet,Berthe.(21/02/1461)(coupables)miya [CA]   Sam 9 Mar 2013 - 18:24

berthe.



Citation :
6/03/1461 - procès opposant Berthe. au Comté du Poitou

Berthe. est accusé de trouble à l'ordre public.

Le juge va rendre son verdict

Acte d'accusation


Accusateur : Comté du Poitou
Accusé : Berthe.
Dernière adresse connue
Royaume de France /
Poitou / La Rochelle

Victime : Rigor

***

Nous, Icie de Plantagenêt, en notre qualité de procureur du Poitou, vous accusons ce jour 6 mars 1461, Berthe., de Trouble à l'Ordre Public, pour acte de brigandage, sur les routes poitevines.
Les faits sont les suivants :
Ce 1er mars 1461, entre La Rochelle et Niort, vous avez brigandé avec votre complice Merlot d�Brissel le sieur Rigor.
D�après ses dires, vous lui avez dérobé 50 euros et deux miches de pain.
Nous rappelons la loi :

***
II - Des lois pénales

TAOP :

a. Tout acte portant préjudice à une personne ou à un groupe de personnes, ou susceptible de le faire, de quelque nature qu'il soit, sera considéré comme trouble à l'ordre public. Il en sera de même de tout acte nuisant à la quiétude publique.

b. Sera pareillement considérée toute atteinte aux intérêts du Poitou commise par une personne n'étant pas sujette du Poitou

*******

La Coutume Poitevine est consultable, par toute personne qui en prend la peine, en place publique :
Gargote poitevine => ~~Coutumiers, Chartes et Décrets du Poitou~~

Elle est également disponible au château du Poitou si vous vous y rendez.
C�est également en ce lieu que vous trouverez les coordonnés d�un avocat si vous le souhaitez.
http://chateau-poitevin.forum2jeux.com/f28-barreau-du-poitou
Dame notre juge, les pièces portées au dossier sont consultables dans votre bureau.
http://chateau-poitevin.forum2jeux.com/f4-bureau-du-juge

La parole est à la défense.

Première plaidoirie de la défense
*Bertrade entra au sein du tribunal, sautillant à califourchon sur un balai rustique, dont rien ne laissait savoir s'il était à jour du contrôle technique des 300 lieues. Quoique, certains esprits poitevins particulièrement perçants seraient sans doute à même de le deviner (deviner, de devin)*

C''est bien ici l'assemblée générale de l'amicale des disciples de Nostradamus? Navrée, je suis un peu en retard, il y avait un embouteillage d'oies sauvages entre deux cumulus. Période de chassés-croisés, voyez?

*Elle écouta sagement la lecture de l'acte d'accusation, un léger sourire moqueur aux lèvres puis prit la parole lorsque son tour fut venu. Elle s'avança vers le juge*

J'ai bien entendu l'ordre du jour. C'est vous le Grand-Maître du Sabbat? Z'êtes un homme ou une femme d'ailleurs? Parce que vous me semblez bien plutôt pileux pour le "dame notre juge" dont vous gratifie l'accusation. M'enfin, ce ne serait qu'une information étrange de plus.

D'ailleurs je ne me nomme point Berthe, comme écrit sur le vélin qu'un brave homme m'a remis. Mon nom c'est Bertrade Devoghel, dame de la Faye d'Anjou accessoirement.

Mais revenons à l'accusation. Un certain Rigor, accuse un certaine Berthe de lui avoir dérobé 50 euros, cinquante EUROS! Je ne sais pas bien ce que c'est, mais ça a l'air de faire beaucoup. Peut-être du bonheur en miettes?

Bon alors je ne me nomme point Berthe et je n'ai jamais croisé ce Rigor. A-t-il des preuves de la dérobade? A-t-il décrit cette dame Berthe? En y songeant, je vois deux solutions. Ou bien la tête de la donzelle ne lui revenait pas, et voilà l'accusation mensongère pour se venger. Ou alors..."

*Bertrade brandit son balai tel un oriflamme*

"Ou alors, la Berthe est allé lui fourguer une boule de cristal modèle d'occasion avec lecture floue contre cinquante heureux... euros... euh... je ne sais quoi. Et les deux miches, ce serait le casse-croûte de la pause corporatiste!
Et voilà pourquoi nous sommes réunis en ce jour! Le Rigor et la Berthe pratiquaient des rites occultes, et l Rigor a tenté de deviner qui était qui en zieutant la bouboule!
Paraît que c'est punissable dans le comté, d'ailleurs. De même que la devination et la science infuse.

Bien, si je résume tout. On me donne un papelard qui ne porte point mon nom, pour un sieur dont je ne sais pas même l'apparence et qui 'na fait que citer un fait sans le prouver, et par ailleurs, on lui a dérobé des euh.. zéros? Rien quoi."

Bertrade hésita un instant, puis décida de réserver ses jeux de manche pour la suite. Avec un sourire au coin des lèvres, elle regagna sa place.

Réquisitoire de l'accusation

*La procureur écoute patiemment. On en entend de belle dans les tribunaux. A entendre les brigands de grands chemins, ils sont blancs comme colombe, jurant leur innocence au risque de craindre le jour venu, les flammes éternelles.*

La lettre présentée par sieur Rigor, est fort révélatrice. Prétendriez vous qu'il a donné son consentement? Si comme vous le dites, il s'agissait de rites occultes, c'est le bûcher qui vous attend.

Nous nous contenteront du vol. C'est à l'Eglise de traiter du reste et du salut de votre âme.

Ainsi nous requérons une amende équivalente à la valeur des biens volés augmenté, cela va de soit, des frais de justice, d'une amende pour le préjudice subi. Soit 100 écus. Un séjour en prison pour prier par exemple, puisque vous reconnaissez vous livrer aux rites occultes.
L�aumônier de la prison en sera tenu informé. Trois jours, il faut bien ça, n'est ce pas.

Evidemment, votre présence en Poitou n'est plus souhaité mais notre juge en fixera la durée s'il le souhaite.

*coup de marteau "boum" , affaire suivante*

Dernière plaidoirie de la défense

*Bertrade se leva d�un bond au coup de marteau.*

« Affaire suivante ? Rappelez-moi, z�être juge ou procureur ? R'marquez, vous en saviez point si le juge était homme ou femme, c�la vous simplifie la question. Vous m�avez l�air bien confuse depuis le début de cette farce.
Ou bien devrais-je croire que je suis déjà jugée puisqu�après tout vous me donnez déjà ma peine, laissant le détail au juge. Allons, sauvons au moins les apparences. Paraît que j�ai le droit de causer une seconde fois, navrée pour vos esgourdes, mettez y du persil si la ritournelle vous importune.

Mais tout de même, il y a bien du laissez-aller dans ce procès.

*Bertrade regarda alternativement le plaignant, le procureur avant de s�attarder sur le juge. Puis elle reprit, le ton calme et détaché*

Qu�avons-nous. Un sieur, le dénommé Rigor, qui se plaint d�avoir été dévalisé. J�m�attarderai point sur les dangers d�baguenauder tout seul dans les fourrées hé.
Le sieur donc se fait dévaliser. De quoi ? Ma foi l�acte d�accusation lui-même nous cause d�inepties. 50 euros. Vous n�avez point expliqué ce que c�était madame le procureur juge. Qu�est-ce donc ? Peut-on être accusé de choses qui n�existent point ?

Le sieur se plaint. Comment se plaint-il ? Une simple lettre ?
*prend la voix pleurnicheuse*
Madame, madame, �jai été dévalisé par machin et machin. Justiiiice !

*de sa voix habituelle*
Voyez, j�n�ai point eu accès aux preuves qui ont conduit à ce procès. Mais y -at-t-il eu description des brigands ? Le sieur les avait-il croisés auparavant pour pouvoir les décrire, et dans l�noir qui plus est ? Moi j�l�ai jamais croisé c�Rigor. Comment a-t-il pu inventer mon nom ? Comment vos services ont fait l�lien entre un nom lancé et moi ? Voyez, j�saisi pas tout, mais y a bien d�la suspicion quand à la valeur d�la chose. J�peux aussi dénoncer qui j�veux, j�en f�rai bien décapiter un ou deux voyez.
Bref, j�m�égare.

Donc la seule preuve que vous agitez comme une girouette qu�aurait pris l�pet du vent d�autan, c�t�une lettre anonyme. Une lettre ANONYME ! D�qui est-elle signée disiez vous? La mariée j�sais pas quoi ? J�ai l�air d�une mariée ? Et quand bien même j�f�rais dragée et carillons de noce, en quoi j�serai le scribouilleur de la chose ? Z�avez qu�à faire les parvis pour trouver la jolie. M�enfin, accusée par une lettre anonyme� Et j�appelle point ça des aveux hé. Moi j�avoue rien. Trouvez la donzelle. Mais une lettre anonyme�.

*secoue la tête, l�air navré*
Jusqu�à présent, qu�y a-t-il donc comme preuve qu�ce soit moi qui ait commis c�t�infraction ? Aucune. Un parti pris ? J�n�oserais penser qu�vous jugez à la trombine du client ?

*étire un sourire cynique*
Passons à la suite. Une amende de cent écus ? J�ai l�air de trimballer cent écus ? Et pour deux miches de pain ? C�est d�la brioche à la crème d�or ? Z�avez le quignon cher dans l�coin. Vous me promettez le banissement en prime hé. M�enfin permettez moi d�citer la charte du juge alors, des fois que vous auriez l�envie de poursuivre dans la carrière de juge procureur.
Alors pour l�amende, « Le juge peut toujours prononcer une amende. Cependant avant de l'imposer, il doit être convaincu que la personne a la capacité de la payer. » J�rajoute à cela « Dans certain cas grave ( haute trahison par exemple ou brigandages ) une province a le droit de substituer à la peine de prison un exil temporaire ».

Eh oui� Tristesse d�la loi.
D�fait j�hésite à vous décerner l�balais d�honneur de la confusion. J�le donn�rasi bien au Rigor, pour sa prochaine séance de divination.
*Etire un sourire, se sait condamnée par avance, peu importe une pique ou deux*

Oh j�oubliais. Comme j�le disais c�tantôt, je suis noble. Alors vous l�citez dans votre coutume pour vous, mais c�la s�entend d�façon générale selon l�coutumier d�la Grande chancellerie « Un roturier ne saurait porter plainte contre un noble, qui lui est supérieur en statut. C'est pourquoi la demande doit être présentée par l'intermédiaire d'un autre noble, qui se porte alors caution du roturier. » J�n�ai point bien entendu causer d�cela. Messire Rigor est-il noble ?

La défense a appelé Taros à la barre

L'accusation a appelé Rigor à la barre
Voici son témoignage :


*Rigor entra dans le tribunal comme on le lui avait demandé. Il s'était assis à sa place et écouta attentivement la plaidoiries d'un de ses agresseurs. Il se demandait bien ce qui ne fonctionnait pas correctement dans la tête de cette femme. Lorsque ce fût son tour de prendre la parole, il sortit de sa sacoche une morceau de papier.*

Je remercie en premier lieu l'assemblée ici présente de m'avoir écouté et de me permettre de m'exprimer. Je ne suis pas là pour faire de morale sur le brigandage. Je vais donc aller droit un but.

Je ne reviendrai pas sur le motif de ce procès déjà exprimé. Je vous lierai simplement une lettre envoyée le lendemain par la dame ici présente qui joue si bien les innocente:

"Expéditeur : Berthe. d'*
Date d'envoi : 01/03/1461 - 21:05:20
Titre : de la nuit

Au clair des lunes, quelques écus vous m'avez laissés
De cette rencontre, croyez bien qu'j'vous ai ôté plantes et miches, et souvenir à ma bourse, une mèche de vos cheveux pour en garnir mon souvenir.

Une plume vous ai offerte.

Souvenir d'une mariée fantoche"

Si l'on n'appelle pas cela des aveux, je ne sais pas ce qu'il faut à la cour.

*Rigor s'inclina devant la cour pour reprendre sa place. Il attendait la suite du procès patiemment.*


Dernière édition par kiriell de la rose noire le Mer 13 Mar 2013 - 20:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://compagnie.lepreau.free.fr/pages/indexpag.html
kiriell de la rose noire
Poitevin Pure Souche
avatar

Nombre de messages : 5518
Age : 49
Localisation : La rochelle (Tlse)
Date d'inscription : 12/07/2007

MessageSujet: Re: [Brigandage]Bossuet,Berthe.(21/02/1461)(coupables)miya [CA]   Mer 13 Mar 2013 - 9:23

au dernier contrôle de police :

Citation :

Informations sur Bossuet et anciennement connu comme merlot

recensé pour la première fois le 06 Août 1459

Bossuet fête son anniversaire le 06 Décembre.

Dernière connexion le 13 Mars 1461

Dernière adresse connue

Pays Royaume de France

Comté/Duché Comté du Poitou

Village La Rochelle

Appartement : Dijon (Duché de Bourgogne)

Niveau : Vagabond

Argent : 57,21 écus

Bossuet ne cultive ni n'élève rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://compagnie.lepreau.free.fr/pages/indexpag.html
icie
Poitevin Pure Souche
avatar

Nombre de messages : 14251
Localisation : Château de Bressuires
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: [Brigandage]Bossuet,Berthe.(21/02/1461)(coupables)miya [CA]   Mer 13 Mar 2013 - 14:34

(c'est franchement agaçant ces changements de noms )

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
icie
Poitevin Pure Souche
avatar

Nombre de messages : 14251
Localisation : Château de Bressuires
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: [Brigandage]Bossuet,Berthe.(21/02/1461)(coupables)miya [CA]   Mer 13 Mar 2013 - 15:00

Réquisitoires:

Berthe.

Citation :

*La procureur écoute patiemment. On en entend de belle dans les tribunaux. A entendre les brigands de grands chemins, ils sont blancs comme colombe, jurant leur innocence au risque de craindre le jour venu, les flammes éternelles.*

La lettre présentée par sieur Rigor, est fort révélatrice. Prétendriez vous qu'il a donné son consentement? Si comme vous le dites, il s'agissait de rites occultes, c'est le bûcher qui vous attend.

Nous nous contenteront du vol. C'est à l'Eglise de traiter du reste et du salut de votre âme.

Ainsi nous requérons une amende équivalente à la valeur des biens volés augmenté, cela va de soit, des frais de justice, d'une amende pour le préjudice subi. Soit 100 écus. Un séjour en prison pour prier par exemple, puisque vous reconnaissez vous livrer aux rites occultes.
L’aumônier de la prison en sera tenu informé. Trois jours, il faut bien ça, n'est ce pas.

Evidemment, votre présence en Poitou n'est plus souhaité mais notre juge en fixera la durée s'il le souhaite.

*coup de marteau "boum" , affaire suivante*

Miya (attente )

Merlot/bossuet:

Citation :
*La procureur tapote des doigts sur son bureau*

Et vous croyez peut être que vos talents de "poète" vont vous indemniser de votre forfait?
La justice est plus porté à croire en celui qui ne la conchie pas. Le sieur Rigor à porter à notre connaissance les aveux de votre complice. Certes, ce n'est point vous.
Je lis sa lettre:
"Au clair des lunes, quelques écus vous m'avez laissés
De cette rencontre, croyez bien qu'j'vous ai ôté plantes et miches, et souvenir à ma bourse, une mèche de vos cheveux pour en garnir mon souvenir.

Une plume vous ai offerte. "

Elle n'aurai pas partagé? diantre! il va vous falloir vous expliquer entre vous.

C'est dommage, les cellules mixtes n'existent pas. Mais vous le ferez à votre sortie.
Nous requérons une amende équivalente à la valeur des biens volés augmenté, cela va de soit, des frais de justice, d'une amende pour le préjudice subi. Soit 100 écus. Un séjour en prison pour vous donner le temps de préparer votre explication avec votre complice et prier par exemple.
L’aumônier de la prison sera tenu informé.
Trois jours, comme elle.

Evidemment, votre présence en Poitou n'est plus souhaité mais notre juge en fixera la durée s'il le souhaite.

*coup de marteau "boum" , affaire suivante*




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kiriell de la rose noire
Poitevin Pure Souche
avatar

Nombre de messages : 5518
Age : 49
Localisation : La rochelle (Tlse)
Date d'inscription : 12/07/2007

MessageSujet: Re: [Brigandage]Bossuet,Berthe.(21/02/1461)(coupables)miya [CA]   Jeu 14 Mar 2013 - 9:18

concernant la troisième accusée dans cette affaire, la défense a appelé un temoin, ce qui a retardé logiquement la procédure, mais le delai est à nouveau passé et dame miya n'a toujours pas formulé de demande de report d'audience à ce jour.
ayant toujours la possibilité de faire une derniere plaidoirie, afin de ne pas plus retarder le procès en cours, je repasse donc le dossier à la procure afin de faire le réquisitoire.

Citation :
Première plaidoirie de la défense
La personne intéressée ne s'est pas manifestée.

Citation :
6/03/1461 - procès opposant Miya au Comté du Poitou

Miya est accusé de trouble à l'ordre public.

Le juge attend le réquisitoire l'accusation
(à déposer sous deux jours ouvrables après la plaidoirie de la défense)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://compagnie.lepreau.free.fr/pages/indexpag.html
icie
Poitevin Pure Souche
avatar

Nombre de messages : 14251
Localisation : Château de Bressuires
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: [Brigandage]Bossuet,Berthe.(21/02/1461)(coupables)miya [CA]   Ven 15 Mar 2013 - 19:35

Miya
Réquisitoire:

Citation :

*La procureur écoute le sieur Avaliga ou du moins tente à travers ses propos, sa version. *
Sieur Avaliga, nous entendons bien que vous faites honneur à vos tonneaux. Mais votre témoignage ne nous apporte pas grand éclairement. Vous dites que la dame Miya est une bonne personne mais qu’elle brigande. Nous n’avons pas la même notion de la moralité.
Son complice est connu pour d’autres affaires. Il s’est même installé sans autorisation. Nos services ont donc pu les identifier. D’un village à l’autre les bruits vont vite vous savez.
S’enfuir après un présumé forfait est un aveu de culpabilité. Ne pas venir se défendre au tribunal également. Le fait qu’elle brigande, selon vos propres dires, ne permet pas de douter des déclarations de vols de la plaignante, dame Raissa_ivanova2.
Nous requérons une amende équivalente à la valeur des biens volés augmenté, cela va de soit, des frais de justice, d'une amende pour le préjudice subi. Soit 600 écus.
C’est beaucoup. Mais si l’accusé ne peut payer, un séjour de trois en prison lui donnera à réfléchir.
L’aumônier de la prison sera tenu informé. Au moins priera t elle pour son salut, ce ne sera pas perte de temps.
Evidemment, sa présence en Poitou n'est plus souhaitée mais notre juge en fixera la durée s'il le souhaite.

*c’est dit !*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kiriell de la rose noire
Poitevin Pure Souche
avatar

Nombre de messages : 5518
Age : 49
Localisation : La rochelle (Tlse)
Date d'inscription : 12/07/2007

MessageSujet: Re: [Brigandage]Bossuet,Berthe.(21/02/1461)(coupables)miya [CA]   Ven 15 Mar 2013 - 19:43

Citation :
messire bossuet et dame berthe.,

il semblerait que le sieur grayne, qui semblait être votre porte parole, puisqu'il semble avoir communiqué avec notre comtesse et notre amiral ne vous a pas transmis les propositions de peine alternative qui ont été faites suite à l'immobilisation de votre navire au port de la rochelle.

la procure comme vous le savez préconise 100 écus d'amende et de la prison.
vous semblez ne pas disposer d'une telle somme sur vous, et je vais donc être contraint, vous estimant coupable des faits reprochés, de vous donner la peine maximum soit 3 jours de prison et quelques écus que vous aurez sur vous éventuellement.
ces oboles iront dans les caisses de l'église pour aider les plus miséreux, vous soufrirez du manque attroce de nourriture en nos geoles, mais au final, justice ne sera pas totalement rendue puisque vos victimes ne pourront être remboursées.
je vous propose donc ceci :
- amende par don direct au comté de 100 écus chacun

en contre partie, une fois payés, vous pourrez reprendre votre navire et partir de la rochelle.
je rendrais un verdict coupable sans prison cela dit puisque peine alternative et une somme sympbolique minimum de 10 deniers.

si vous refusez, la peine ne sera bien entendue pas allourdie, cela va de soit et afin qu'il n'y ai aucune ambiguité sur ma demande et l'engagement que je prend, je verse copie de ce courrier à votre dossier en mon bureau.

juge kiriell de la rose noire
le 15 mars 1461
Citation :
Expéditeur : Berthe. d'*
Date d'envoi : 15/03/1461 - 20:26:47
Titre : Re: verdict
Messire l'juge,

Y a un truc qu'j'saisis pas. Je vous cite donc:

"la procure comme vous le savez préconise 100 écus d'amende et de la prison.
vous semblez ne pas disposer d'une telle somme sur vous, et je vais donc être contraint, vous estimant coupable des faits reprochés, de vous donner la peine maximum soit 3 jours de prison et quelques écus que vous aurez sur vous éventuellement."

Puis

"je vous propose donc ceci :
- amende par don direct au comté de 100 écus chacun"

Donc vous proposez quelque chose que vous écrivez savoir qu'j'ai pas les moyens de payer?
Une absurdité d'plus à ce procès.

Bertrade Devoghel
Citation :
dame bertrade,

je prends note de votre réponse, et aurais pensé pour avoir eu l'occasion de vous croiser, à voir le nombre d'amis que vous avez, que vous auriez pu vous faire aider à éviter la prison, cela dit, vous ne me laissez donc pas le choix et je respecte le votre.
je prierais pour vous, afin que vous puissiez reprendre des forces avant de reprendre la mer.

juge kiriell de la rose noire
le 15 mars 1461
Citation :
Expéditeur : Berthe. d'*
Date d'envoi : 15/03/1461 - 21:33:20
Titre : Re: Re: Re: verdict
Il me faut, messire le juge, la fin du jugement pour pouvoir en faire un appel éventuel.

J'n'ai pas donné de réponse d'ailleurs, j'opposais vos deux phrases. Ou faites vous preuve encore d'une clairvoyance qu'on n'peut qu'admirer en Poitou?

Quant à mes amis, m'prêteraient-ils des écus? Voyons...

J'vous remercie d'vos prières,

Z'avez l'âme fort pieuse en Poitou, ça m'rappelle une histoire de manteau pour cacher sa noirceur.

B.

Citation :
Expéditeur : Bossuet
Date d'envoi : 15/03/1461 - 21:51:26
Titre : Re: re verdict
Monsieur le Juge, j'aimerais éclaircir un point.

Vous me laissez deux choix:

Soit:

-100 écus en don au comté.

Soit:

-3 jours de prisons
-12 écus d'amende.


Vous me garantissez la liberté de partir, sans encombre, dans les deux cas ?

Pour ce qui est de cette taverne, vous savez comme moi qu'elle ne m'appartient pas. Cette Cistude est une amie que je n'ai pas vu depuis plus de deux mois, et je ne vois pas comment je pourrais la convaincre de fermer une taverne en utilisant un tel chantage. Sans vous offensez, vous cautionnez une telle pratique? Faire pression sur le bien d'un homme, pour quelque chose qu'il ne maitrise assurément pas? N'êtes vous pas marin vous aussi? mettez vous à ma place.

Monsieur comment puis je faire confiance à un comté qui pratique un racket aussi absurde?

Répondez moi au plus vite afin que je puisse prendre ma décision.
Citation :
messires bossuet,

je vous ai fait une proposition de peine alternative car vous sembliez être enclin à y reflechir.
c'est donc votre réponse que j'attends, le temps de rendre mon verdict pour votre collègue qui elle m'a répondu.

juge kiriell de la rose noire
15 mars 1461
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://compagnie.lepreau.free.fr/pages/indexpag.html
kiriell de la rose noire
Poitevin Pure Souche
avatar

Nombre de messages : 5518
Age : 49
Localisation : La rochelle (Tlse)
Date d'inscription : 12/07/2007

MessageSujet: Re: [Brigandage]Bossuet,Berthe.(21/02/1461)(coupables)miya [CA]   Ven 15 Mar 2013 - 22:58

Procès ayant opposé Berthe. au Comté du Poitou

Berthe. était accusé de trouble à l'ordre public.

Le jugement a été rendu

Enoncé du verdict
Le prévenu a été reconnu coupable de trouble à l'ordre public.


Citation :
*le juge pris le dossier suivant puis le posant devant lui pris la parole*

dame bertrade, dict berthe.
reprenons les faits !
un homme, le sieur rigor, le premier de ce mois de mars, remet un courrier à notre police pour lui signifier avoir été victime d'un vol entre les villes de la Rochelle et Niort et s'être ainsi fait dérober la somme de 50 écus ainsi que ses deux miches de pain. Sous le coup de l'emotion sans doute, et que ne pouvons nous le comprendre, il fait une maladresse d'écriture, oubliant un "c" et rajoutant un "ro", mais vous seule semblez cela dit, ne pas comprendre qu'il s'agit bien d'écus, et que pourait il en être autrement !
bref, il nous signifie vous avoir formellement reconnue, ainsi que le sieur merlot, qui se fait appeller aujourd'hui bossuet.
A ce titre, c'est bien sous le nom de berthe. que vous vous présentez et répondez ici même à notre police, preuve en est donc qu'il s'agit bien du nom que l'on vous connait officiellement, même si vous dites et signez vous appeller bertrade devoghel.
Si berthe. n'était pas votre nom, pouvez vous m'expliquer ce que vous faites ici alors !
cette plaisanterie de mauvais gout mise à part, telles vos remarques déplacées envers notre procureur, la comtesse icie de plantagenêt, qu'avons nous d'autre.
Vos inepties, votre tenue extravagante allant jusqu'à vous présenter dans une cours de justice avec un balai pour nous mimer une sorcière et je passe sur vos histoires, qui cela dit, m'auront au moins fait sourire, car le verbe employé méritait quelques applaudissements, si cela eu été fait en une place publique par un saltimbanque.
Le sieur rigor, est venu témoigner lui, et nous porter une preuve supplémentaire de votre culpabilité, par un courrier envoyé par une berthe.d*, signature identique en tous points aux courriers que vous m'avez envoyé à moi aussi et que j'ai d'ailleurs versés au dossier.
cela prouve bien qu'il s'agit de vous et non d'une autre personne comme vous voudriez nous le faire croire si malhabillement !
les courriers sités sont joints au dossier ici présent et y resteront bien entendu pour ettayer mes paroles si le besoin se fesait sentir, puisque vous terminez comme tout accusé coupable sachant qu'il n'a d'autres moyens d'échapper à la justice que de porter le dossier en cours d'appel, pour encombrer encore les tribunaux.
mais peu importe, cela est votre droit le plus stricte et nous ne saurions vous en priver mais nous y reviendrons à la fin du verdict.
pour l'heure, vous citez à présent la charte de juge, grand bien vous fasse, chaque juge voyez vous l'ayant aux cotés du livre des vertus, sur son chevet, c'est dire l'importance qu'il y porte.
il me faut donc à présent trancher pour savoir qui dit la vérité !
le plaignant qui apporte son témoignage et les preuves dont il dispose, ou vous, qui ne portez que railleries envers la justice du comté, la comtesse icie, ici présente et nous faites des simagrés pour vous faire remarquer.
ou bien encore, tentez de discréditer le plaignant pour une faute d'hortographe commise sous le coup de l'emotion lors de la rédaction de son courrier, faute d'ailleurs que vous ne commetez pas vous, en lui écrivant suite à votre larçin et qui prouve bien qu'il parlait bien d'écus et non d'autres choses comme vous voudriez le faire croire.
vous parlez enfin de la noblesse et sa coutume, en ommetant de dire qu'il s'agit bien comme son nom l'indique de la coutume sur la noblesse poitevine, dont vous ne faites pas partie et qui ne vous confère pas le droit d'en réclamer les avantages auxquels elle a droit.
ironie du sort cela dit, pour la petite histoire, c'est la baronne allydou qui a porté votre plainte à la procure et la procureur, dame icie de plantagenêt qui instruit l'affaire est comtesse !
mais la n'est pas la question puisque cela ne vous concerne pas !

donc d'un coté un thouarsais et ses preuves, de l'autre une comedienne, ses inepties, tromperies, singeries et j'en passe.

nous Kiriell de la rose noire, seigneur de l'aiguillon sur mer, juge du poitou, ce 15 mars 1461, au nom de la comtesse lafa_ sa grandeur du poitou, allons donc rendre verdict dans l'affaire berthe. accusée de trouble à l'ordre public pour brigandage.
attendu que vous avez refusé la proposition de peine alternative.
attendu le réquisitoire de la procure.
aux vues des faits ennoncés, déclarons l'accusée bertrade, dict berthe. coupable des faits qui lui sont reprochés.
après vérification de sa bourse à l'entrée au tribunal, constatant qu'elle ne dispose que de quelques deniers sur elle, la condamnons donc à une obole en guise d'amende pour un montant de 10 deniers et changeons donc sa peine en prison soit 3 jours de demandés par la procure et 3 autres jours pour remplacer l'amende qu'elle ne peut payer.
cela dit, conscient des dures conditions de rétention et soucieux de ne pas voir perire aux fond de nos geoles les condamnés, nous changeons 3 de ces jours de prison en prison avec surcis.
ce seront donc 10 deniers et 3 jours fermes qui seront retenus pour l'heure !
que les garde la conduise seance tenante au cachot et prélève sur sa bourse les 10 deniers.
je rappelle à tous ici présent, que le verdict pourra être amené en la cours d'appel du royaume de France si contesté.

*le juge frappa du martel le coin renforcé du bureau*

affaire suivante

Le prévenu a été condamné à une peine de prison de 3 jours et �ne amende de 0.1 écu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://compagnie.lepreau.free.fr/pages/indexpag.html
kiriell de la rose noire
Poitevin Pure Souche
avatar

Nombre de messages : 5518
Age : 49
Localisation : La rochelle (Tlse)
Date d'inscription : 12/07/2007

MessageSujet: Re: [Brigandage]Bossuet,Berthe.(21/02/1461)(coupables)miya [CA]   Ven 15 Mar 2013 - 23:52

Procès ayant opposé Bossuet au Comté du Poitou

Bossuet était accusé de trouble à l'ordre public.

Le jugement a été rendu

Enoncé du verdict
Le prévenu a été reconnu coupable de trouble à l'ordre public.


Citation :
*ayant fini avec l'affaire d'une des accusée du brigandage en bande organisée, le juge pris le dossier suivant*

messires bossuet, dict merlot au moment des faits.
vous êtes accusé d'avoir dérobé avec une complice la somme de 500 écus et des biens et avec une autre, la somme de 50 écus et deux pains.
deux larçins, deux personnes qui vous ont reconnus et vous accusent et pour vous défendre, votre fils et vos fanfaronades.
c'est un sport national chez les brigands que de se moquer des procureurs ?
vous l'aurez compris, je vous traite de brigand car j'ai l'intime conviction que vous êtes coupable des faits qui vous sont reprochés.
quels pièces j'ai pour en étayer mes soupçons ?
des temoignages de deux personnes différentes, une lettre d'une de vos complices d'un coté et vos railleries, mauvaises excuses et tentatives de falcifications douteuses que vous amenez en soit dis en preuves de votre inocence.
aurais-je un temoin digne de confiance au moins ? non point, votre fils uniquement, qui pour vous aider tente de nous intimider par des larmes habillement versées au bon moment et ce qui se voudrait être un cri du coeur à votre égard.
que croyez vous qu'un juge face à cela puisse penser ?
comment, si je le voulais, et je puis vous assurer que j'ai pourtant tenté de le croire afin de m'assurer de ne point me tromper, mais comment pourrais je penser que vous ne soyez pas fautif ?

inutile de perdre plus de temps dans cette affaire, j'ai des preuves d'un coté, rien de l'autre, je ne peux qu'en conclure ceci.

*le juge pris en main son marteau puis repris la parole*

nous kiriell de la rose noire, seigneur de l'aiguillon sur mer, juge du poitou, ce 15 mars 1461, au non de sa grandeur la comtesse lafa_, déclarons le sieur bossuet coupable de trouble à l'ordre publique pour brigandage.
aux vues des preuves apportées, les palidoiries et témoignages n'ayant pu disculpé l'accusé.
le prévenu n'ayant pas répondu favorablement à une proposition de peine alternative.
le prévenu ne disposant pas plus de 12 écus sur lui selon le constat de nos policiers en ce tribunal lors des fouilles de sa bourse.
condamnons l'accusé à une peine de prison de 3 jours, une amende de 10 écus et le reste étant transformé en 3 jours de prison suplémentaires.
conscient cela dit, des dures conditions de rétentions en nos geoles, ramenons la peine à 3 jours fermes, 3 jours avec surcit et 10 écus donc d'amende.
ce verdict pourra bien entendu être porté devant la cours d'appel du royaume de France si contesté.
que les gardes confisquent la somme de 10 écus en sa bourse et le conduise seance tenante au cachot !

*le juge frapa son martel sur le coin renforcé du bureau*

affaire suivante

Le prévenu a été condamné à une peine de prison de 3 jours et �ne amende de 10 écus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://compagnie.lepreau.free.fr/pages/indexpag.html
icie
Poitevin Pure Souche
avatar

Nombre de messages : 14251
Localisation : Château de Bressuires
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: [Brigandage]Bossuet,Berthe.(21/02/1461)(coupables)miya [CA]   Dim 31 Mar 2013 - 22:45

Annote le dossier:
==> 31/3: procès qui ne peut être jugé par ma personne puisque procureur ayant instruit le dossier.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyphus
Poitevin Pure Souche
avatar

Nombre de messages : 10855
Age : 25
Localisation : Erguenault
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: [Brigandage]Bossuet,Berthe.(21/02/1461)(coupables)miya [CA]   Mer 24 Juil 2013 - 19:51

-Le procès est terminé on peut le ranger..

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyphus
Poitevin Pure Souche
avatar

Nombre de messages : 10855
Age : 25
Localisation : Erguenault
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: [Brigandage]Bossuet,Berthe.(21/02/1461)(coupables)miya [CA]   Sam 27 Juil 2013 - 0:41

-On me souffle dans l'oreillette que la CA reprend le procès (merci Icie). A suivre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
icie
Poitevin Pure Souche
avatar

Nombre de messages : 14251
Localisation : Château de Bressuires
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: [Brigandage]Bossuet,Berthe.(21/02/1461)(coupables)miya [CA]   Jeu 10 Oct 2013 - 14:54

Oui et pendant ce temps, ils sont sur le noeud de Montreuil Bellay en train de piller des voyageurs

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chidelric
Poitevin Pure Souche
avatar

Nombre de messages : 3535
Localisation : Saintes
Date d'inscription : 06/08/2012

MessageSujet: Re: [Brigandage]Bossuet,Berthe.(21/02/1461)(coupables)miya [CA]   Mer 18 Déc 2013 - 13:13

Citation :
En ce jour du 13 décembre de l’an de grâce 1461, se tint l’ultime audience dans l’affaire opposant ladite Berthe, au Comté du Poitou, Royaume de France.

Au nom de la Couronne de France,

Vu les principes Royaux du Droit,

Vu la coutume du Royaume de France, dite "Charte de Bonne Justice" ,

Vu les statuts du Tribunal du Palais, autrefois Cour d'Appel,

Attendu que Dame Berthe a de prime effet été condamnée de l'accusation de Trouble à l'Ordre Public pour Brigandage,

Attendu que les témoignages du Procureur Général du Roy et substituts, de la partie demanderesse, de la partie défenderesse, et tiers,

En vertu du codex des lois royales, des droits locaux en vigueur, et des sus-dits statuts,

Citation:
Section 3 : Fonctionnement et procédure de la Cour d’appel

Sous-section 1 : Des interjections en appel

Art. 3.1.1 : Des personnes à l’initiative d’une interjection en appel

Seuls peuvent faire appel d’un jugement tenu en prime instance l’accusé, le plaignant, le procureur et le juge ayant traité le dossier, le régnant de la province, ou le représentant juridique de la province au nom du régnant. Le plaignant peut se faire représenter par un avocat dès le dépôt de son dossier.



Du verdict des juges près le Tribunal du Palais a écrit:
Nous, juges près le Tribunal du Palais, déclarons,


Attendu que Berthe a été condamnée et sanctionnée en première instance,

Attendu que Dame Bertrade dit ne pas être Berthe, et que rien ne prouve le contraire,

Le tribunal du Palais:
- reconnait l'erreur sur la personne,
- de ce fait constate que Dame Bertrade n'est ni la plaignante, ni l'accusée , ni le procureur ni le juge ayant traité le dossier, ni le régnant de la province, ou le représentant juridique de la province ,

- lui refuse donc à ce titre et conformément à ses statuts le droit de faire appel.

En conséquence le procès d'appel est nul et non avenu.


Le juge frappa d’un coup vif le lutrin…

«Affaire close ! Tel en est décidé.»

Gaultier de Ravart
Baron de Pagny
Seigneur de Chambilly

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Brigandage]Bossuet,Berthe.(21/02/1461)(coupables)miya [CA]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Brigandage]Bossuet,Berthe.(21/02/1461)(coupables)miya [CA]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [coupables[Brigandage] Pierresiorac et Jarnsaxa (11/05/57)
» [brigandage]Astana et Maleus(2/1/1461)Poitiers coupables
» [Urgent]-Brigandage-Pasti-(18/04/58) COUPABLE
» [Brigandage/coupable] Von_zeppelin (20/03/1459)
» [Brigandage] Kamelott et Lea6 (19/11/1458) COUPABLES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château du Comté du Poitou :: JUSTICE :: Bureau du Juge :: Archives :: Brigandages et Tentatives de Brigandage-
Sauter vers: