Château du Comté du Poitou

Forum issu des Royaumes Renaissants
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [Comté] Aulnay de Saintonge - Datan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zoyah
Poitevin Pure Souche
avatar

Nombre de messages : 738
Localisation : Montauban (Guyenne)
Date d'inscription : 27/07/2009

MessageSujet: [Comté] Aulnay de Saintonge - Datan   Mar 15 Oct 2013 - 18:39

AULNAY DE SAINTONGE

- -


I. HÉRALDISME
Fief Comtal

Blasonnement:"De gueules semé de losanges d'or, au pal du même brochant sur le tout. "

Seigneur actuel: Datan

Ancien(s) seigneur(s): Cristof

Seigneuries RRs Octroyées:
- Bussac : Lafa_
- Chantemerlière : Lafeedulogis
- Crazannes : Anagor
- Mornay : Tellusine
- Ribemont :Erwany

Seigneuries Historiques Mouvantes du fief:
- Bussac
- Chantemerlière
- Crazannes  
- Mornay  
- Ribemont
- Bois-Brechou
- Brie
- Contré
- La Jarrie Audouin
- Mondevis
- Varaize
- Vervant
- Vinax

Blasons sans couronne non validé en salle des caducées.


II. PRÉSENTATION
Ancien(s) nom(s) : Aulnay (souvent orthographié "Aunay")

Rang Historique : Vicomté au Xe s.

Situation géographique: Le vicus gallo-romain d'Aunedonnacum se trouvait situé à la limite du Seuil du Poitou, sur la grande voie impériale de Bordeaux à Autun et à l'aboutissement d'une autre grande voie venant de Lyon, capitale des Gaules.



Étendue du Fief : Lors du dénombrement de 1412, ses limites s'étendaient de St Julien de l'Escap à Brioux et de Varaize à Fontenille. Cette vicomté avait une étendue relativement considérable (de la grandeur d’un grand canton actuel.) :

III.HISTORIQUE

  • Aux confins du Poitou et de la Saintonge, l'histoire connue d'Aulnay commence à l'époque gallo-romaine. L'agglomération antique figurait sur l'itinéraire d'Antonin sous la dénomination Aunnedonacum et sur la table de Peutinger, sous celle d'Aunedonaco. Son camp militaire romain qui s'étendait sur une superficie de plus de 6 hectares, fut occupé au tout début du 1er siècle de notre ère.

  • Chef-lieu d'une juridiction fiscale, Aulnay était déjà le siège d'une seigneurie en 925, comme le prouve la donation faite par Cadelon Ier à plusieurs abbayes.

  • La vicomté d'Aunay fut créée au Xe siècle. De très nombreux fiefs et terres en dépendaient.

  • Le vicomte d'Aunay était chambellan héréditaire du comte du Poitou. En cette qualité, il signait immédiatement après le comte et gardait le scel qu'on apposait sur les chartes. Après un Maingot, ce furent principalement les Cadelon, les Guillaume, les Mortagne, les Clermont et les de Montbron qui se succédèrent à la vicomté.

  • Situé à la limite du seuil du Poitou, Aulnay qui figurait sur les itinéraires antiques sous la dénomination « Aunedonnacum » se trouvait également mentionné sur l’Itinéraire de Bruges au XVème siècle. Sur la célèbre «Via Turonensis», (voie de Tours) c’était le siège d’une importante vicomté. Plusieurs établissements religieux et hospitaliers s’y trouvaient : l'Hopiteau, au même lieu que le nom actuel. L’Aumônerie St Martin et sa chapelle en partie rue des Portes (anciennement rue du Pont St Martin) et Place de la Chaume du Temple (un temple détruit en 1685 avait été bâti en 1635 à l’emplacement de l’ancienne chapelle St Martin).

  • Au XIIe siècle, à proximité du temple de tradition celtique, tout près de l'ancienne voie gallo-romaine devenue l'un des quatre grands chemins de St Jacques de Compostelle, fut édifiée la magnifique église romane d'Aulnay, considérée comme l'une des plus belles de France.[/url]


    IV.MONUMENTS
    - Vestiges préhistoriques et antiques


    • Camp Romain (Ier s. av. J-C.)
      Des milliers de pièces diverses ont été retrouvées : céramiques, vases, flacons, lampes à huile, amphores, assiettes, cruches, pièces de monnaies, chutes de cuivre, boucle diverses, fibules, pinces à feux et des pions noirs et blancs appelés latroncules, se rapprochant des jeux de dames ou échecs, jeux prisés des légionnaires, etc. Le nombre important de monnaies trouvées, principalement As et Semis à l'Hôtel de Lyon, permet de dater de façon précise la vie de ce camp romain à 22 après Jésus Christ au plus tard, à la fin du règne d'Auguste, au début de celui de Tibère, en 19 avant JC.





  • - -Architecture civile


    • Château d'Aunay
      Selon la coutume du Poitou, "Tout seigneur qui a comté, vicomté ou baronne est fondé de droit commun par la coustume d'avoir droit de chastel, chastellenie, etc...". C'est à environ 900 mètres à l'est de l'ancien vicus gallo-romain d'Aunedonnacum que sera érigé au XIe ou XIIe siècle, l'imposant castel des vicomtes d'Aunay.
      Au confluent de la Brédoire et des eaux du puits de Lusignan, sur un terrain en partie artificiel, de puissantes tours ainsi qu'un imposant rempart devaient lui donner un air assez inexpugnable.
      Cependant, en 1346, "Le comte de Derby et ses gens chevauchèrent vers Aunay, conquirent la ville et le chatel." En 1372, malgré une assez forte résistance, Du Guesclin reprend le Château. Compte tenu du mauvais état dans lequel les guerres et le manque d'entretien l'avaient laissé, le château fut restauré et transformé sous le règne de François Ier. A 200 mètres au nord-est se situait la "fuye" composée de 2000 boulins. Il y avait deux entrées, l'une à l'est, la porte Matha, l'autre à l'ouest, s'ouvrant sur un bras de la Brédoire. Le donjon du XIIe siècle s'élève sur un tertre circulaire. C'est une tour circulaire de 15 mètres de haut. L'entrée donne dans un escalier en colimaçon situé dans l'épaisseur du mur. Les deux étages ont des planchers et ne sont éclairés que par des meurtrières


    • Le Colombier ou "Fuye"
      A 200 mètres au nord du château se situait la "fuye". Il s'agit d'un colombier à pied, c'est à dire en forme de tour, dont les niches ou boulins sont répartis sur toute la hauteur du mur. Le terme de fuye, quoique plus particulièrement réservé aux édifices sur piliers, porches ou immeubles a cependant souvent été utilisé pour désigner ce type de colombier.
      Il comptait à l'origine 2.000 boulins, sachant "qu'il n'aura autant de boulins qu'il a d'arpents de terre au dedans et alentour de son fief".C'est de ce fait une superficie équivalente à environ 1.000 hectares de terre qui dépendait directement du château d'Aulnay.
      Ce colombier dont la plus grande partie est encore en très bon état vient d'être dégagé et restauré. Il est visitable dans d'excellentes conditions, rue de Salles.





  • - -Architecture sacrée


    • Le couvent des Carmes (XI es.)
      Un « Hôpital » aurait pu se trouver à l’extrémité de la rue de l’hôpital , actuellement partie de la rue Bourgogne en direction de l’église. Quant au proche prieuré de Sept-fonts, avec son église St Juste , son importance fut assez considérable à partir du XI ème.


    • Notre-Dame de Salles (XIIes.)
      Les pèlerins venant de la direction du nord-est pouvaient également arriver à Aulnay par la paroisse Salles, dont l’église romane du XII ème est placée sous le vocable de Notre-dame.


    • Église Saint-Pierre-de-la-Tour (XIIe s.)
      D'inspiration romane saintongeaise, sûrement une des plus belles églises romanes existantes. Sa façade exprime le Sermon Saintongeais. Il est difficile d'expliquer pourquoi cette belle église romane consacrée à saint Pierre, se trouve aussi éloignée du bourg; sa construction est peut-être liée à l'emplacement d'un ancien cimetière situé au bord de la voie romaine. L'édifice qui l'a précédé appartient, à la fin du XIe siècle, à l'abbaye Saint-Cyprien de Poitiers, qui a reçu, vers 1045, une partie des droits de sépulture et des offrandes de cire appartenant à l'église, comme le prouve une donation de Ranulfe Rabiole. Pierre II, évêque de Poitiers, confirme, vers 1100, la propriété de l'église au monastère, et le pape Calixte II imite son exemple en 1119. Mais, en 1135, la cure appartient au chapitre de la cathédrale de Poitiers, qui conservera le droit de présentation jusqu'à la Révolution. Des bulles, datées de 1149 et de 1157, énumèrent également l'église d'Aulnay dans la liste des biens des chanoines qui la font rebâtir à leurs frais.


    • Croix hosannière (XIVe s.)
      Située dans l'ancien cimetière entourant l'église Saint-Pierre.





    Citation :

    Sources
    - Aulnay.toursime
    - Saintonge.online
    - Aulnay de Saintonge
    - Histoire des rois et des ducs d'Aquitaine et des comtes de Poitou, volume 1, p.889
    - Histoire de Saintonge, Poitou , Aunix et Angoumois, par Armand Maichin p.166
    - Wikipédia
    - Aulnay et sa Région.
    - Vervant
    -Contré
    - Vinax
    - Crazannes
    - Histoire du Poitou, par Antoine-René-Hyacinthe Thibaudeau, p. 199)
    - Archives historiques de la Saintonge et de l'Aunis N° 15, p.153,155, 157
    - Brie  
    Citation :

    Historique du Fief :
    - Octroyé le 13 octobre 1455  à Cristof comme vicomté de retraite.
    - Élevé en Comté de retraite le 10 décembre 1457.
    - Octroie de la seigneurie de Dampierre-sur-Boutonne le 18 janvier 1457 à Datan.
    - Certificat de déshérence le 5 avril 1459.
    - Octroyé le à Datan comme vicomté de retraite , le 5 juin 1459.

_________________
[HRP] Parce qu'il est  interdit d'imposer à un joueur de devoir se rendre sur un forum externe pour "jouer" et aussi, parce que je n'ai plus le temps de parcourir X forums, j'ai décidé de déplacer la totalité de l'office héraldique sur le forum2. Forum secondaire >> Poitou >> Hérauderie dau Poetou
Le Bureau du héraut est désormais sur le forum secondaire : http://forum2.lesroyaumes.com/viewforum.php?f=11197
Les fiches des fiefs sont mises à jours et consultables ici : http://forum2.lesroyaumes.com/viewforum.php?f=11199
La salle de Liaison est ouverte ici : http://forum2.lesroyaumes.com/viewforum.php?f=12660
Pour ceux qui ne tiennent pas à se rendre sur le forum 2 => MP moi sur le jeu car je ne passe que très très occasionnellement ici.
Merci de votre compréhension.[/HRP]


Dernière édition par Zoyah le Dim 8 Déc 2013 - 11:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoyah
Poitevin Pure Souche
avatar

Nombre de messages : 738
Localisation : Montauban (Guyenne)
Date d'inscription : 27/07/2009

MessageSujet: Re: [Comté] Aulnay de Saintonge - Datan   Mar 15 Oct 2013 - 18:56

Citation :
A tous présent et advenir salut.

Nous, Anthony de Massigny, dict « Montjoye », Roy d’Armes de France, après consultation du collège héraldique, accédons à la demande de Messure Cristof, anciennement Comtes du Poitou, quant à son fief dict de retraite.
Messire Cristof deviendra donc Vicomte d'Aulnay de Saintonge.
Il portera « De gueules semé de losanges d'or, au pal du même brochant sur le tout ».



Faict le treizième d'Octobre de l'An de Pasques Quatorze Cent Cinquante Cinq,
à Sainct-Anthoine-le-Petit.



Citation :
Nous, LeGueux d'Alanha, dich Montjoye Roy d'Armes & Pair de France,

A toutes et tous que la présente liront ou entendront,

Adissiatz !

Par la présente, faisons savoir :

Qu'en vertu des textes & coutumes héraldiques, validons et contresignons la procédure d'anoblissement de Messire Cristof, Comte sortant du Poitou.

Qu'en conséquence, Messire Cristof voit la vicomté d'Aulnay de Saintonge, déjà octroyée comme fief de retraite, élevée en Comté, suite à son deuxième mandat complet de Comte du Poitou.

Qu'il devient donc Comte d'Aulnay de Saintonge, et portera « De gueules semé de losanges d'or, au pal du même brochant sur le tout », soit après dessin :




Qu'afin que nul ne puisse contester la vigueur et l'autorité de la présente dictée par Poitou et amendée par nos soins, apposons notre scel.

Siaga atal.

Fach lo decen de decembre de l'an MCDLVII en la gleisòla de sant Antòni lo pichòt
Fait le dixième de décembre de l'an MCDLVII en la chapelle de Saint Antoine le Petit.


Citation :
Par la présente, Nous Elliandra, Héraut d'armes royal du Poitou, faisons acte de la demande de Monseigneur Cristof, Vicomte d’Aulnay de Saintonge, quant à l'octroi d'une seigneurie se trouvant sur ses terres d’Aulnay de Saintonge nommée Dampierre sur Boutonne, à Messire Datan.

Apres recherches héraldiques dument enterinées, le Fief de Dampierre sur Boutonne est bien seigneurie du Vicomté d’Aulnay de Saintonge.

Après consultation de l'impétrante et en absence d'armes historiques, l'écu choisit pour ladicte seigneurie est d'or au pal de gueules semé de losanges du champ, accompagné à dextre d'une épée soudée versée d'argent et à senestre d'une épée soudée de même, un épervier de sable brochant sur le tout, soit, après dessin :



Actons ce document comme valide et conforme aux réglements Héraldiques et nous certifions, avoir été le témoin Héraldique des serments vassaliques échangés entre l'octroyant et l'octroyé.

Faict le 18eme jour du Mois de Janvier 1457.


Citation :

    CERTIFICAT DE DESHERENCE



    Nous, Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg, Héraut généalogiste royal dit Phylogène :


    • prenons acte du trépas de Sa Grandeur Magoo Fortunat, vicomtesse de Frontenay et baronne de l'Ile Jourdain et de son légitime époux, Sa Grandeur Cristof, comte d'Aulnay-de-Saintonge;


    • en outre, considérant que lesdits Magoo et Cristof sont décédés tous deux ab intestat et l'absence de l'enfant mineur issu de leur union et considérant les coutumes héraldiques et les lois héraldiques royales du neuf juillet de l'an de grâce mille quatre cent cinquante-huit stipulant en leur chapitre six relatif au lignage noble et à l'hérédité qu'un enfant mineur absent orphelin de ses deux parents ne peut hériter si aucune tutelle féodale n’a été désignée par voie testamentaire, actons la déshérence des fiefs d'Aulnay-de-Saintonge, de Frontenay et de l'Ile Jourdain, mouvant de Poitou;


    • entérinons enfin la saisie féodale des dits fiefs par la province dont ils meuvent afin qu'ils puissent à nouveau être octroyés en récompense de mérites et de hauts faits.


    Rédigé et scellé à Paris le cinquième jour d'avril de l'an de grâce MCDLIX.


Citation :
Nous, Thomas de Clérel, magnanime Duc de Dun-le-Roy, Roy d'Armes & Pair de France,

A toutes et tous que la présente liront ou entendront,

Par la présente, après consultation du collège héraldique, faisons acte de la demande de Messire Datan , quant à la destitution, suite au décès de Messire Cristof Vicomte d'Aulnay de Saintonge, concernant sa propre Seigneurie de Dampierre Sur Boutonne sise à la Vicomté.

Nous joignons ici le courrier du Régnant, Datan :

Citation :



ous, Datan l'Epervier, Comte du Poitou,

... souhaitons voir perpétrée la mémoire de feu le Comte Haverocq, dicte Elra, en laissant les terres octroyées à Messires Sarmite et Gauvhin, tant que celles de Montaigu resteront vacantes. Qu'ils honnorent par là-même celui qui a tant oeuvré pour le Poitou.

Concernant le fief de Dampierre sur Boutonne en ma possession, nous pouvant laisser croire à un passe-droit, décidons de les laisser retourner dans le giron des terres d'Aulnay de Saintonge, rendues elles-mêmes au Poitou après la mort du Comte Cristof.

Fait le 9ème jour d'Avril 1459,
Datan l'Epervier
XXXVème Comte du Poitou
Les fiefs inhérents retournent dans le giron de la Vicomté d'Aulnay de Saintonge et pourront être réoctroyés selon les Lois et coutumes héraldiques établies.

Qu'afin que nul ne puisse contester la vigueur et l'autorité de la présente, apposons notre scel.

Faict le-dixième jour du mois d'Avril de l'An de Grasce Mil Quatre Cent Cinquante Neuf.

_________________
[HRP] Parce qu'il est  interdit d'imposer à un joueur de devoir se rendre sur un forum externe pour "jouer" et aussi, parce que je n'ai plus le temps de parcourir X forums, j'ai décidé de déplacer la totalité de l'office héraldique sur le forum2. Forum secondaire >> Poitou >> Hérauderie dau Poetou
Le Bureau du héraut est désormais sur le forum secondaire : http://forum2.lesroyaumes.com/viewforum.php?f=11197
Les fiches des fiefs sont mises à jours et consultables ici : http://forum2.lesroyaumes.com/viewforum.php?f=11199
La salle de Liaison est ouverte ici : http://forum2.lesroyaumes.com/viewforum.php?f=12660
Pour ceux qui ne tiennent pas à se rendre sur le forum 2 => MP moi sur le jeu car je ne passe que très très occasionnellement ici.
Merci de votre compréhension.[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoyah
Poitevin Pure Souche
avatar

Nombre de messages : 738
Localisation : Montauban (Guyenne)
Date d'inscription : 27/07/2009

MessageSujet: Re: [Comté] Aulnay de Saintonge - Datan   Mar 15 Oct 2013 - 18:57

Citation :
Nous, Thomas de Clérel, magnanime Duc de Dun-le-Roy, Roy d'Armes & Pair de France,

A toutes et tous que la présente liront ou entendront,

Par la présente, après consultation du collège héraldique, faisons acte de la demande de Messire Datan l'epervier, quant à l'octroi d'un fief de retraite de qualité Vicomté pour lui-mesme comme les lois Héraldiques l'y autorisent Sis au fief nommé Aulnay de Saintonge en Poitou.

Après recherches héraldiques dument enterinées, le Fief d' Aulnay de saintonge est bien Fief du Comte du Poitou.

Après consultation d'armoriaux, l'écu se référant au dicte fief est  De gueules semé de losanges d'or, au pal du même brochant sur le tout , soit, après dessin :



Qu'afin que nul ne puisse contester la vigueur et l'autorité de la présente, apposons notre scel.

Faict le  cinquième jour du mois de Juin de l'An de Grasce Mil Quatre Cent Cinquante Neuf.

Citation :
    Nous, Mathilde de Vaucanson, Héraut d'Armes Royal es Généalogie dicte Mnemosyne, également Héraut plénipotentiaire de la marche Poitou;
    Avons bien pris acte de la demande du Vicomte d'Aulnay de Saintonge, Datan l'Epervier, concernant son désir d'anoblir en ses terres la personne de Lafa_ .
    Qu'il soit su, qu'après recherches héraldiques dument entérinées, le fief de "Bussac" est bien seigneurie mouvante de la Vicomté d'Aulnay en Saintonge,
    et, après consultation d'armoriaux, ses armes seront :
    " D'or, au navire de gueules, vêtu de gueules à quatre losanges du champ."

    Soit après dessin :


    Joignons la patente dûment authentifiée du Vicomte Datant l'Epervier, attestant de son désir d'octroi d'une seigneurie à dame Lafa_ :


    Citation :
    De Nous, Datan l'Epervier,
    Vicomte d'Aulnay de Saintonge,

    Avons décidé d'octroyer notre Seigneurie de Bussac à la Sénéchale de la légion poitevine Lafa_.
    Il est des rencontres qui marquent les esprits. Cette jeune femme au parcours militaire a su démontrer bien d'autres compétences dans les affaires civiles et comtales, et son engagement pour le Poitou n'est plus à démontrer. Dévouée et droite, elle agit sans demander de retour et fera, nous n'en doutons pas un instant, une vassale exemplaire.

    Fait à Poitiers,
    Le quatorzième jour du mois d'Aoust 1460

    Datan l'Epervier
    Citation :
    Sa vie dans le Poitou a commencé à Niort, puis elle a déménagé à La Rochelle le 7 janvier 1459.

    Carrière militaire:

    Engagée dans l'ost chez les ours de Niort en 1456 où elle obtient le grade de lieutenant.
    En mai 1457 quitte l'ost pour s'engager dans la légion poitevine, devient rapidement lieutenant et reçoit la médaille du mérite militaire du Poitou la même année.
    En mars 1459 nommée sénéchal de la légion et occupe toujours ce poste actuellement : coordination des membres de la légion avec les besoins du Comté pour les missions de défense et formation des jeunes recrues. Elle possède des connaissances en Stratégie militaire et maritime.

    A participé à de nombreuses campagnes militaires dont la guerre en Anjou et toute mission de défense des terres poitevines, ou de protection de voyageurs.

    Postes occupés au comté:

    Maire de Niort le 6 décembre 1458 pour un premier mandat.
    Le 12 décembre 1458 rentre à la chancellerie en tant qu'élève du Vicomte Jehan de Proisy-Fortunat et est nommée ambassadrice du Poitou le 9 avril 1459. Poste qu'elle occupe toujours.
    Nommée chef de port le 2 février 1459 et elle n'a quitté ce poste que pendant ses mobilisations militaires.

    A participé à l'organisation et la mise en oeuvre du chantier de l'arsenal et poursuit activement son avancée.
    En mai 1459, le vicomte Datan lui remet la médaille du mérite civil pour mon engagement au port, son attitude désintéressée et son engagement sans faille dans les affaires comtales, portant dynamisme et optimisme.
    Effectue un mandat de conseillère comtale suite à une démission d'un conseiller pendant la guerre en octobre 1459.
    De mars à juillet 1460 deviens commissaire au commerce du Poitou.
    Confirmons que le casier de l'impétrante à ce jour est bien vierge dans la région du Poitou et que nul véto ne fut déposé par Montjoie pour cet octroi. Et, après avoir été le témoin héraldique de l'échange entre le Vicomte Datan et l'impétrante Lafa_ ,
    Certifions que les serments vassaliques ont été correctement prononcés par les deux parties, et furent conformes aux règlements héraldiques en vigueur.
    Déclarons donc, en ce jour du 1 octobre 1460, Lafa_ , nouvelle Dame de Bussac.

    Afin que nul ne conteste l'authenticité et la validité de ce document, nous apposons notre scel.




Citation :
    Nous, Mathilde de Vaucanson, Héraut d'Armes Royal es Généalogie dicte Mnemosyne, également Héraut plénipotentiaire de la marche Poitou;
    Avons bien pris acte de la demande du Vicomte d'Aulnay de Saintonge, Datan l'Epervier, concernant son désir d'anoblir en ses terres la personne de Tellusine .
    Qu'il soit su, qu'après recherches héraldiques dument entérinées, le fief de "Mornay" est bien seigneurie mouvante de la Vicomté d'Aulnay en Saintonge,
    et, après consultation d'armoriaux, ses armes seront:
    " De gueules, à l'épervier d'or au vol demi-abaissé; au chef de sable, soutenu et chargé de 3 losanges, le tout d'or également. "

    Soit après dessin :


    Joignons la patente dûment authentifiée du Vicomte Datant l'Epervier, attestant de son désir d'octroi d'une seigneurie à dame Tellusine :


    Citation :
    De Nous, Datan l'Epervier,
    Vicomte d'Aulnay de Saintonge,

    Avons décidé d'octroyer notre Seigneurie de Mornay à notre intendante Tellusine.
    Par ses engagements divers, son attitude respectueuse d'autrui, son altruisme et sa générosité, cette jeune femme se pose en exemple pour les jeunes poitevins qu'elle aide quotidiennement. Active aux conseils comtaux auxquels elle participe comme elle le fut à la mairie de Poitiers, intendante émérite de mon domaine de Dampierre, son dynamisme et son optimisme sont une véritable force pour un suzerain.

    Fait à Poitiers,
    Le quatorzième jour d'Aoust 1460

    Datan l'Epervier
    Panégyrique :
    Citation :
    Tellusine est née le 5 octobre 1440 dans les fermages qui entourent Poitiers. Son père et sa mère étaient des notables, son père avait repris l'étude notariale familiale et en a hérité à la mort de ses parents. Il a tout revendu lorsque son épouse était enceinte pour acheter une ferme et élever sa famille plus proche de la nature. Sa mère est décédée quelques années après, et Tellusine a été élevée par son père. A la mort de celui ci elle a repris la ferme mais a du l'échanger contre une maison à Poitiers à l'arrivée des armées royalistes. Elle est donc arrivée à Poitiers le jour de ses 19 ans.

    La ville assiégée quelques jours après elle s'est jetée dans l'entraide en aidant Lanie en mairie et à la taverne le ponantais repus et en reprenant le poste de Tribun. Lorsque Lanie lui a demandé de se présenter en mairie elle a été élue et a géré la mairie pendant 5 mois.

    Procureur pendant le mandat comtal de Xavix puis actuellement capitaine du Poitou. Curieuse de tout, et prenant la parole lorsqu'elle voit l'injustice, ce qui en fait une râleuse pour certains.

    Depuis plusieurs mois, elle est l'intendante de nostre Castel de Dampierre sur Boutonne et déjà à notre service. Ainsi, nous n'avons nul doute qu'elle saura respecter ses engagements de vassale.
    Confirmons que le casier de l'impétrante à ce jour est bien vierge dans la région du Poitou et que nul véto ne fut déposé par Montjoie pour cet octroi. Et, après avoir été le témoin héraldique de l'échange entre le Vicomte Datan et l'impétrante Tellusine ,
    Certifions que les serments vassaliques ont été correctement prononcés par les deux parties, et furent conformes aux règlements héraldiques en vigueur.
    Déclarons donc, en ce jour du 1 octobre 1460,Tellusine , nouvelle Dame de Mornay.

    Afin que nul ne conteste l'authenticité et la validité de ce document, nous apposons notre scel.





Citation :
    Nous, Mathilde de Vaucanson, Héraut d'Armes Royal es Généalogie dicte Mnemosyne, également Héraut plénipotentiaire de la marche Poitou;
    Avons bien pris acte de la demande du Vicomte d'Aulnay de Saintonge, Datan l'Epervier, concernant son désir d'anoblir en ses terres la personne de Lafeedulogis .
    Qu'il soit su, qu'après recherches héraldiques dument entérinées, le fief de "Chantemerlière" est bien seigneurie mouvante de la Vicomté d'Aulnay en Saintonge,
    et, après consultation d'armoriaux, ses armes seront:
    " D'or, à l'ombre de chêne arraché, vêtu de gueules à quatre losanges du champ. "

    Soit après dessin :


    Joignons la patente dûment authentifiée du Vicomte Datant l'Epervier, attestant de son désir d'octroi d'une seigneurie à dame Lafeedulogis :


    Citation :
    De Nous, Datan l'Epervier,
    Vicomte d'Aulnay de Saintonge,

    Avons décidé d'octroyer notre Seigneurie de Chantemerlière à Clara de Lavilette dite Lafée (Lafeedulogis).
    Cette femme discrète a pourtant maintes fois servi le Poitou et porte en elle les valeurs nécessaires pour s'occuper de nos terres tout en continuant, par ses engagements, à servir notre cause et le Poitou

    Fait à Poitiers,
    Le douze avril 1460

    Datan l'Epervier
    Citation :
    Carrière militaire :
    - Début de sa vie à Thouars s'est engagée dès que son âge le permettait dans l'armée sous les ordres du Comte Baillant et a combattu maintes fois dans différentes campagnes pour le Poitou (Celle contre l'Anjou notamment).
    - A participé à la création de la Capitale Poitiers en assurant une présence militaire durant plusieurs mois.
    - Est devenue lieutenant dans l'armée de Mauléon, pour reconnaissance de son engagement.
    - Est engagée comme Lieutenant à La Légion Poitevine et y crée une quatrième section dans laquelle elle a combattu de nombreuses fois
    - A reçu des mains du Comte Cyphus la médaille du mérite

    Carrière politique :
    - A été nommée conseillère lors d'un Mandat du Comte Cyphus
    - A été plusieurs fois Maire de Thouars
    - A été plusieurs fois Tribun de Thouars

    Divers :
    - A réussi sa première année en diplomatie à l'Université de Belrupt
    - Baptisée le 25 octobre 1958
    Confirmons que le casier de l'impétrante à ce jour est bien vierge dans la région du Poitou et que nul véto ne fut déposé par Montjoie pour cet octroi. Et, après avoir été le témoin héraldique de l'échange entre le Vicomte Datan et l'impétrante Lafeedulogis ,
    Certifions que les serments vassaliques ont été correctement prononcés par les deux parties, et furent conformes aux règlements héraldiques en vigueur.
    Déclarons donc, en ce jour du 1 octobre 1460, Lafeedulogis , nouvelle Dame de Chantemerlière.

    Afin que nul ne conteste l'authenticité et la validité de ce document, nous apposons notre scel.




Citation :
    Nous, Mathilde de Vaucanson, Héraut d'Armes Royal es Généalogie dicte Mnemosyne, également Héraut plénipotentiaire de la marche Poitou;
    Avons bien pris acte de la demande du Vicomte d'Aulnay de Saintonge, Datan l'Epervier, concernant son désir d'anoblir en ses terres la personne d' Anagor .
    Qu'il soit su, qu'après recherches héraldiques dument entérinées, le fief de "Crazannes" est bien seigneurie mouvante de la Vicomté d'Aulnay en Saintonge,
    et, après consultation d'armoriaux, ses armes seront:
    " D'or, à la tour de gueules maçonnée de sable, vêtu de gueules à quatre losanges du champ. "

    Soit après dessin :


    Joignons la patente dûment authentifiée du Vicomte Datant l'Epervier, attestant de son désir d'octroi d'une seigneurie à Sire Anagor :


    Citation :
    De Nous, Datan l'Epervier,
    Vicomte d'Aulnay de Saintonge,

    Avons décidé d'octroyer notre Seigneurie de Crazannes à notre frère de sang Anagor.
    Au delà des liens familiaux, cet homme oeuvre depuis des années pour le bien de sa ville et du Poitou, a toujours mis en priorité ses devoirs avant sa propre personne et a l'attitude adéquate pour porter noblement ce titre.

    Fait à Poitiers,
    Le douze avril 1460

    Datan l'Epervier
    Citation :
    Défense civile :
    Installé à Niort, ce poitevin a tout de suite su s'impliquer dans la vie de sa ville. Lorsque son frère Datan l'appela à le rejoindre au GIGN, le groupe de défense civile de Niort, il n'hésita pas un instant. Il en devint un membre actif durant plus d'un an, avant que le responsable sur le départ le nomme à sa place.
    Durant des années il dirigea donc les défenses civiles tout en étant conseiller municipal et oeuvrant pour que la vie à Niort soit paisible et agréable, malgré quelques tensions.

    Carrière politique :
    Il fut actif dans 21 conseils municipaux depuis 1454, soit en tant que conseiller de la filière pain soit en tant que conseiller à la sécurité.
    Il participa à deux reprises de contrôle de la mairie, décidées par le comté, et termina les mandats des maires fautifs.
    Après la signature de la trêve, il revint à Niort et m'efforça de faire disparaître les tensions entre les différents partisans.
    Elu maire de Niort en janvier, février 1460 et avril 1460, il est toujours en poste actuellement.

    Carrière militaire :
    Son engagement dans le GIGN lui interdisait tout déplacement, pourtant en septembre 1459, il confia son poste à Cibeline, la mairesse de Niort, et répondit à l'appel du Comte en rejoignant une armée poitevin qui allait, à marches forcées, renforcer les défenses de Saintes, puis de Poitiers.

    Son engagement à défendre le Poitou, à protéger la vie des poitevins et à faire en sorte qu'ils vivent paisiblement et en sécurité n'est plus à démontrer. Cet homme discret et avenant, a toute les qualités requises pour devenir un noble au sens propre du terme.
    Confirmons que le casier de l'impétrant à ce jour est bien vierge dans la région du Poitou et que nul véto ne fut déposé par Montjoie pour cet octroi. Et, après avoir été le témoin héraldique de l'échange entre le Vicomte Datan et l'impétrant Anagor ,
    Certifions que les serments vassaliques ont été correctement prononcés par les deux parties, et furent conformes aux règlements héraldiques en vigueur.
    Déclarons donc, en ce jour du 1 octobre 1460, Anagor , nouveau Seigneur de Crazannes.

    Afin que nul ne conteste l'authenticité et la validité de ce document, nous apposons notre scel.




Citation :

    Nous, Zoyah Aurel-Novotny, Baronne de Valençay, Dame d'Arpheuilles & de l'Aulbarie, Héraut d'Armes de Guyenne et Héraut plénipotentiaire de Poitou


    ...................tous, présents & à venir, Salut,


    ....... Avons pris connaissance de la demande de Datan l'Epervier, Vicomte d'Aulnay de Saintonge et Baron de Dampierre quant à l'octroi d'une seigneurie se trouvant sur ses terres vicomtales d'Aulnay de Saintonge sise sur le fief nommé Ribemont et consistant en une importante Châtellenie sise aux portes de Saint-Jean d'Angely , à Damoiselle Erwany [ig]Erwany

    .......Après recherches héraldiques dument entérinées et en fonction des sources (actes notariés, livres terriers, pouillés) à notre disposition au moment de la demande, le fief de Ribemont est érigé en seigneurie mouvante de la Vicomté d' Aulnay de Saintonge.

      .......Elle portera dorénavant : « D'or au griffon de gueules, armé et lampassé de sable. » soit, après dessin :


      .......................................



    .......Ci-dessous, une lettre manuscrite attestant de la volonté de Sa Seigneurie Datan l'Epervier, quant à l'octroi d'une seigneurie à Damoiselle Erwany :

    Citation :
    De Nous, Datan l'Epervier,
    Vicomte d'Aulnay de Saintonge, Pair de France,

    Avons décidé d'octroyer la Seigneurie de Ribemont, mouvante de la Vicomté d'Aulnay de Saintonge, à notre suivante Erwany.
    Depuis plusieurs années ma suivante est à notre service et sa fidélité et sa patience mérite d'être récompensée. Elle est la digne représentante des valeurs d'Aulnay : simplicité, engagement et respect d'autrui.
    De plus, lorsque le Poitou a besoin de bras armés pour défendre ses terres et ses villageois, Erwany est toujours là et ne demande jamais rien en échange.
    Ainsi nous désirons lui octroyer ces terres où elle pourra vivre en harmonie avec nos valeurs, et les transmettre à son tour à ses gens.

    Fait à Poitiers,
    Le sixième jour de juillet 1461

    Datan l'Epervier
    .......Par nostre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et nous certifions, avoir été le témoin Héraldique des serments vassaliques échangés entre l'octroyant et l'octroyé.

    Faict, le treizième jour de juillet de l'an de grâce MCDLXI.





_________________
[HRP] Parce qu'il est  interdit d'imposer à un joueur de devoir se rendre sur un forum externe pour "jouer" et aussi, parce que je n'ai plus le temps de parcourir X forums, j'ai décidé de déplacer la totalité de l'office héraldique sur le forum2. Forum secondaire >> Poitou >> Hérauderie dau Poetou
Le Bureau du héraut est désormais sur le forum secondaire : http://forum2.lesroyaumes.com/viewforum.php?f=11197
Les fiches des fiefs sont mises à jours et consultables ici : http://forum2.lesroyaumes.com/viewforum.php?f=11199
La salle de Liaison est ouverte ici : http://forum2.lesroyaumes.com/viewforum.php?f=12660
Pour ceux qui ne tiennent pas à se rendre sur le forum 2 => MP moi sur le jeu car je ne passe que très très occasionnellement ici.
Merci de votre compréhension.[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoyah
Poitevin Pure Souche
avatar

Nombre de messages : 738
Localisation : Montauban (Guyenne)
Date d'inscription : 27/07/2009

MessageSujet: Re: [Comté] Aulnay de Saintonge - Datan   Dim 8 Déc 2013 - 11:33

Citation :

    Nous, Ingeburge d'Euphor, Roi d'Armes de France, et ainsi connue sous le nom de Montjoie,

      Savoir faisons à tous présents et à venir :

      Qu'en vertu des coutumes et lois héraldiques royales, validons et contresignons la demande de Sa Seigneurie Datan l’Épervier, comte sortant du Poitou, quant à l'élévation à son bénéfice de son vicomté de retraite, suite à la réalisation d'un second mandat plein.

      Qu'après recherches héraldiques dûment étayées et validées, confirmons que le fief d'Aulnay-de-Saintonge est bien fief mouvant du comté du Poitou.

      Et qu'en conséquence de quoi, Datan l’Épervier se voit octroyer le fief de retraite d'Aulnay-de-Saintonge, érigé en comté et portera, après prime allégeance en bonne et due forme, « de gueules, semé de losanges d'or, au pal du même brochant sur le tout », soit après dessin :




      En foi de quoi, afin que ce soit chose stable et ferme à toujours, nous avons signé de notre main et fait mettre et apposer notre sceau à cette présente annonce par nous faite et passée et donnée le vingt-septième jour de novembre de l'an de grâce MCDLXI.




_________________
[HRP] Parce qu'il est  interdit d'imposer à un joueur de devoir se rendre sur un forum externe pour "jouer" et aussi, parce que je n'ai plus le temps de parcourir X forums, j'ai décidé de déplacer la totalité de l'office héraldique sur le forum2. Forum secondaire >> Poitou >> Hérauderie dau Poetou
Le Bureau du héraut est désormais sur le forum secondaire : http://forum2.lesroyaumes.com/viewforum.php?f=11197
Les fiches des fiefs sont mises à jours et consultables ici : http://forum2.lesroyaumes.com/viewforum.php?f=11199
La salle de Liaison est ouverte ici : http://forum2.lesroyaumes.com/viewforum.php?f=12660
Pour ceux qui ne tiennent pas à se rendre sur le forum 2 => MP moi sur le jeu car je ne passe que très très occasionnellement ici.
Merci de votre compréhension.[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Comté] Aulnay de Saintonge - Datan   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Comté] Aulnay de Saintonge - Datan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Comté] Aulnay de Saintonge - Datan
» La Comté
» Index des fiefs Poitevins
» Registres/honneurs de la haute noblesse du Poitou disparue
» La Comté, une jolie utopie ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château du Comté du Poitou :: COMTE DU POITOU :: Hérauderie :: Fiefs du Poitou-
Sauter vers: