Château du Comté du Poitou

Forum issu des Royaumes Renaissants
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [Brigandage Raissa_ivanova2 le 17/05/1462 Saintes] Coupable

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
brunehaut_
Poitevin Pure Souche
avatar

Nombre de messages : 14058
Localisation : Thouars
Date d'inscription : 19/08/2011

MessageSujet: [Brigandage Raissa_ivanova2 le 17/05/1462 Saintes] Coupable   Sam 17 Mai 2014 - 12:05

Citation :
Expéditeur : Pandemie de Saintes
Date d'envoi : 17/05/1462 - 10:49:44
Titre : racket
Bonjour Brunehaut,

je me permet de t'écrire, lors de mon voyage en retour à saintes, j'ai fais une mauvaise rencontre :

17/05/1462 04:08 : Vous vous êtes battu avec un groupe composé de Madissard et de Raissa_ivanova2 (coefficient de combat 10), qui essayait de vous détrousser. Hélas, il a triomphé de vous, vous laissant inanimé dans un champ.

Ces vils gredins m'ont dérobé :

13.61 écus
3 Fruits
3 Lait
4 poissons
3 viandes
5 légumes

enfin, je connais le nom de mes agresseurs, car ils ont utilisé un stratagème odieux pour me détrousser, et j'en ferais part au tribunal.

Détrousser, un CAC et un noble du poitou devrais être puni de pendaison *sourit*

Avec mes amitiés

Pandémie de Moricq



Citation :
Bonjour Messire Pandemie de Moricq,

J'accuse réception de votre missive m'informant de l'agression dont vous avez victime dans la nuit du 16 au 17 mai. Je prends bonne note des objets et écus qui vous ont été dérobés.
Par contre, je vous informe qu'il est nécessaire que vous me fournissiez, que vous le vouliez ou non, un témoignage correct afin que je puisse présenter le dossier au procureur.
Aussi, vous saurai-je gré de me le fournir dans les meilleurs délais: j'aimerais que s'y trouve le lieu de l'agression, les circonstances de cette dernière, les éventuels détails physiques et vestimentaires de vos agresseurs, cerise sur le gâteau, la manière dont vous avez pu apprendre leur identité.

En effet, ces bandits de grands chemins ont commis un crime de lèse CaC et de lèse noblesse et que pour cet ignoble forfait, lâche de surcroît, la pendaison serait amplement méritée. Seulement, ils agressent également de braves gens, roturiers et honnêtes, et pour ces crimes, le jour où la justice les attrapent, ils seront sévèrement punis.
Pour terminer, je soulignerai, oui j'ose souligner certains faits, il me semble que ces deux-là s'en battent l'oeil d'avoir détroussé le meilleur CaC du Poitou, portant couronne seigneuriale: au contraire, je les imagine en train de rire tant et plus. Cette engeance n'a peur de rien, même pas du Très Haut.

Comptant sur votre coopération

Dans l'attente de votre témoignage écrit

Cordialement

Brunehaut de Navarot
Prévôt des Maréchaux du Poitou

Faict au castel de Poitiers le 17 mai 1462


Citation :
Informations sur Raissa_ivanova2 de Madissard

Créé(e) le 05 Janvier 2013
Raissa_ivanova2 fête son anniversaire le 01 Janvier.
Dernière connexion le 17 Mai 2014
Dernière adresse connue

Pays : Royaume de France
Comté/Duché : Comté du Limousin et de La Marche
Village : Limoges
Appartements :
Bourges (Duché du Berry)
Bordeaux (Duché de Guyenne)
Niveau : 3
Voie : Etat
Points de réputation : 205
Argent : 45,05 écus
Raissa_ivanova2 est meunier.
Raissa_ivanova2 possède un culture du maïs et un culture du maïs.

Vue à Bordeaux le 13/05/1462

Sur un noeud, entre LR et Saintes ce jour.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brunehaut_
Poitevin Pure Souche
avatar

Nombre de messages : 14058
Localisation : Thouars
Date d'inscription : 19/08/2011

MessageSujet: Re: [Brigandage Raissa_ivanova2 le 17/05/1462 Saintes] Coupable   Sam 17 Mai 2014 - 12:37

Citation :
Expéditeur : Pandemie de Saintes
Date d'envoi : 17/05/1462 - 12:25:34
Titre : Re: Re: racket
Merci pour vostre réponse Dame brunehaut

Je vais donc vous conté mon histoire…..

Hier soir, aux alentours de Minuit, j’ai pris la route direction Saintes. Tout se passait bien jusqu'à ce que j’arrive en lisière de la forêt de Saintes, ou j’ai vu une Dame sur le coté, qui gémissait et tremblait de froid. Je ne pouvais pas rester de marbre, et je décidais de m’arrêter, je descendis de mon cheval, m’approcha de cette dame, et là, j’entendis un bruit d’épée qu’on sort de son fourreau, je me retourne et j’étais en joue par un homme. Il me regarde, et dis, Vous m’avez l’air bien riche vous d’après les paquets sur votre cheval. Je lui répond que non, que je ne suis pas très riche. Il me dit alors soit vous me donnez tout, soit je vous ôte la vie … j’ai refusé, et a ce moment la il dit : Raissa, debout et aide moi. Etonné, je vois la dame qui était en mauvaise posture quelques instants plus tôt se mettre a ses cotés et lui dire, bien sur mon tendre madissard, demain nous festoierons, a la mémoire de cet homme.

Un combat s’engagea alors, et malgré une farouche résistance, j’ai été roué de coup par leur bâtons et surement, par perte de mon sang, je me suis évanoui. J’ai eu la chance grâce à Aristote, que le soleil me réveil, et que je puisse tant bien que mal arriver en ville de saintes.

Quant au détails physiques, l’homme est grand et brun, il possède un casque de couleur rouge , ce qui l’a sauvé d’un de mes coups de pioches, il possède une petite fleur rouge sur la poitrine, Quand à la dame, elle est brune également, vétue d’une longue cape de couleur marron, possède un baton, et est très légérement vétue.

En espérant, que mon témoignage vous suffise,
Avec mon respect cher Prévôt
Pandémie de Moricq

Citation :
Messire,

Je ne peux que vous remercier pour la célérité dont vous avez fait preuve. Bien entendu, lorsque ces deux malandrins viendront en ville, s'ils y viennent, mais ce genre de personnages sont tellement imbus d'eux-mêmes qu'ils se croient plus malins que les autres.
Gardez bien au chaud votre témoignage afin de le clamer devant le tribunal si nous avons l'heur de coincer ces minables.

Cordialement

Brunehaut de Navarot
Prévôt des Maréchaux

Faict au castel de Poitiers le 17 mai 1462

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brunehaut_
Poitevin Pure Souche
avatar

Nombre de messages : 14058
Localisation : Thouars
Date d'inscription : 19/08/2011

MessageSujet: Re: [Brigandage Raissa_ivanova2 le 17/05/1462 Saintes] Coupable   Sam 17 Mai 2014 - 19:18

Citation :
Expéditeur : Lhouise du Cocon Doré
Date d'envoi : 17/05/1462 - 18:53:44
Titre : Blessée et meurtrie par des brigands
Dame Brunehaut, le bonjour,

J'ose vous faire parvenir ce message même si je sais que présentement n'est pas le meilleur moment pour cela. Vous devez être très occupée avec les discussions autour de la reconnaissance du futur Comte du Poitou et celles annexes comme les diverses charges et responsabilités qui vont vous incomber ainsi qu'à vos collègues Conseilleurs Comtaux. D'ailleurs, je ne sais pas si vous serez toujours en charge de la Prévôté quand vous recevrez mon message ; dans le cas échéant, j'ai toute confiance en ce que vous le transmettiez à la personne qui vous succédera.

Je m'adresse à vous sur les conseils du fraîchement anobli Seigneur de Moricq, autrement connu sous son nom Pandemie, avec lequel j'ai voyagé ces derniers jours depuis Niort.
J'ai cherché en vain un personnel de la Maréchaussée à mon arrivée à Saintes ce jour, mais je n'en ai hélas croisé aucun.

J'en viens donc aux faits.
Nous sommes partis peu après minuit de La Rochelle afin de rejoindre Saintes.
En chemin, j'ai été prise d'une envie pressante et j'ai préféré faire une halte plutôt que d'avoir à me tortiller sur le dos de mon cheval. La nuit était calme, il ne me semblait pas dangereux de m'arrêter et je pensais pouvoir rejoindre rapidement Pandemie qui ouvrait la route.
Ce fut le cas, je l'ai retrouvé plutôt rapidement, mais pas dans la situation à laquelle je m'attendais : il était à terre, pris à parti par deux gredins. J'ai rapidement saisi qu'il s'agissait d'un homme et d'une femme vu leur corpulence respective. Mon enseignement à me battre est loin d'être terminé, voire j'oserais même avouer qu'il n'a pas encore commencé, mais je ne pouvais pas rester sans réagir, j'ai donc sauté à terre et ai tenté de lui venir en aide. Et là, j'avoue que tout s'est très vite enchaîné... J'ai pensé qu'il était préférable que je m'attaque à la forme encapuchonnée la moins grande et en m'approchant d'elle, j'ai eu le temps de reconnaître la femme aux cheveux roux que j'avais préalablement croisée à Niort et dont l'un des étrangers présent en ville -le Sieur Fred1880, souvenez-vous il a également participé au Concours du Meilleur Carrier- m'avait vanté les gentillesses, en dévoilant son nom "dame Raissa Ivanova", quelque chose du genre-là. Cette donzelle lui avait offert un lapin vivant et le Sieur était tellement content qu'il clamait un peu partout qu'il avait baptisé la bestiole, Serpolet ! Enfin bref, me concernant, je n'ai pas eu de chance, à moi elle n'a rien offert de comestible, si ce n'est une blessure sanglante à l'arcade sourcilière droite et des ecchymoses un peu partout sur le corps. Je ne sais plus comment s'est déroulée la bataille, fatiguée par le chemin parcouru et le mal de tête que je me trimballais depuis la sortie de la dernière taverne visitée à La Rochelle, j'ai rapidement perdu connaissance.

Lorsque je suis revenue à moi, j'étais seule, mon cheval non loin et sans traces du Seigneur de Moricq ou alors je n'ai pas été en capacité de le voir. Quand j'ai voulu reprendre quelques forces pour rejoindre Saintes, j'ai trouvé ma besace vidée en partie de son contenu. Les deux miches de pain n'étaient plus là. Mes écus s'étaient envolés. Je ne saurais dire exactement combien il m'en restait. Un peu plus d'une trentaine, 33 et des brouettes je crois. Mais le plus horrible dans l'histoire, c'est qu'ils m'ont dérobé un magnifique galet blanc comme la neige qui avait été poli par les vagues de Mimizan, qu'un ami m'avait offert tout récemment. Et ça, ça m'a rendue très triste quand je l'ai découvert. Maintenant je ne suis plus triste, mais en colère ! Je crois que si je recroise la greluche, je lui arracherai ses flamboyants cheveux. Quant à l'homme qui était avec elle, il m'a semblé reconnaître celui qui l'accompagnait lors de leur séjour à Niort, mais je ne connais pas son nom. Cette nuit, il avait un casque qui m'a semblé être de couleur rouge. Tous deux étaient armés d'un baton.

Moi, tout ce que je souhaite, c'est qu'on puisse les retrouver afin qu'ils me restituent mon galet blanc comme la neige. Les deux pains et les 33 écus, ce n'est pas si important. Le cadeau que m'avait offert cet ami, si.

Lhouise, de Niort
La Meilleure Carrière du Comté


Citation :
Bonjour dame Lhouise,

C'est toujours avec tristesse et colère que je reçois les missives dans lesquelles les personnes brigandées relatent leurs mésaventures nocturnes. Triste parce qu'on ne peur rester insensible devant la détresse des gens, en colère parce que j'aimerais tordre moi-même le cou des brigands détrousseurs de bourses honnêtes.

Adoncques, j'accuse réception de votre plainte que je dépose dans le dossier ouvert à l'encontre des deux brigands qui vous ont malmenée.
J'espère que la justice pourra mettre un terme à leurs agissements, où qu'ils soient. Cependant, je ne peux vous promettre que si les services de la Prévôté parviennent à écrouer ces deux affreux, le galet blanc comme neige auquel vous tenez beaucoup, vous soit restitué.

Concernant la présence de membres de la Police Comtale à Saintes, il n'y en a point, hélas. Saintes n'a que deux maréchaux et aucun policier chargé de réceptionner les plaintes.

Je me permets de renouveler mes félicitations quant à votre titre de "meilleur carrier du Comté", vous fûtes d'une vigueur incroyable!

Qu'Aristote veille sur vous et vos proches

Cordialement

Brunehaut de Navarot
Prévôt des Maréchaux du Poitou

Faict au castel de Poitiers le 17 mai 1462

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
icie
Poitevin Pure Souche
avatar

Nombre de messages : 14251
Localisation : Château de Bressuires
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: [Brigandage Raissa_ivanova2 le 17/05/1462 Saintes] Coupable   Mer 11 Juin 2014 - 21:12

Ce dossier n'avait pas été transmis au procureur
Chose faite et aggravante dans le dossier de cette personne

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
icie
Poitevin Pure Souche
avatar

Nombre de messages : 14251
Localisation : Château de Bressuires
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: [Brigandage Raissa_ivanova2 le 17/05/1462 Saintes] Coupable   Mer 11 Juin 2014 - 21:16


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lhouise
Poitevin Pure Souche
avatar

Nombre de messages : 3630
Localisation : La Rochelle
Date d'inscription : 26/04/2014

MessageSujet: Re: [Brigandage Raissa_ivanova2 le 17/05/1462 Saintes] Coupable   Ven 5 Sep 2014 - 18:42

Brunehaut_ -Procureure intérimaire- Acte d'accusation a écrit:

*La Procureure attitrée – Lhouise - ne pouvait mettre en accusation pour ce procès. En effet, elle était l'une des victimes. Aussi, exceptionnellement, une Procureure intérimaire avait été nommée pour assurer la charge de mettre en accusation les deux brigands concernés.*

*Après que le juge ait réclamé le silence, le procès fut donc ouvert par dame Brunehaut de Navarot.*

« Votre Honneur, Dames et Messires ici présents,

« Nous, Brunehaut de Navarot, en notre qualité de Procureure intérimaire du Poitou, sous le règne de Sa Grandeur, la Comtesse Icie, accusons ce jour, le 3 septembre 1462, la dénommée Raissa Ivanova, deuxième du nom [ IG : Raissa_ivanova2  ] de Trouble à l’Ordre Public, pour acte de brigandage en groupe, dans la nuit du 16 au 17 mai 1462, sur les personnes de demoiselle Lhouise et de Messire Pandemie, Seigneur de Moricq et Commissaire au Commerce au moment des faits, entre La Rochelle et Saintes.
A demoiselle Lhouise, il a été dérobé : une trentaine d'écus, 2 miches de pain et 1 caillou.
A Messire Pandemie, il a été dérobé : 13.61 écus, 3 fruits, 3 bouteilles de lait, 4 poissons, 3 viandes et 5 légumes.
L'accusée a été reconnue par les deux victimes. La description qu'ils ont pu en donner correspondant à celle d'autres affaires mettant en cause celle-ci.

« Je rappelle le point 4 du chapitre II de la Coutume Poitevine.

---------- Extrait de la Coutume Poitevine ----------
[ … ]
II - Les Coutumes pénales
[ … ]
4-Du trouble à l'ordre public
Tout agissement, action, comportement portant atteinte à l'intégrité morale ou physique d'une personne, ou à la paix et au bon fonctionnement de la communauté.
[ … ]
---------- FIN de l'extrait la Coutume Poitevine ----------

« La Coutume Poitevine est consultable, par toute personne qui en prend la peine, en place publique : http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=86366008#86366008

« L'accusation pourra appeler à la barre tout témoin nécessaire à l'instruction de cette affaire.
Le parquet poitevin sera représenté par un Procureur intérimaire autre que demoiselle Lhouise.
Le jugement sera rendu par le Juge Kiklan.

« Nous rappelons enfin que l'accusée peut faire appel à un avocat si elle le souhaite et qu'elle pourra en trouver un ici, auprès des Avocats du Dragon :
http://forum.lesroyaumes.com/viewforum.php?f=4831
Et qu'il existe une liste des avocats poitevins, consultable au Barreau du Poitou :
http://chateau-poitevin.forum2jeux.com/t14159-liste-des-avocats-poitevins

« Votre Honneur, voici le dossier de cette affaire (réf. 15-IdP-BN – Raissa_ivanova2 – 03/09/1462)
http://chateau-poitevin.forum2jeux.com/t19536-brigandage-raissa_ivanova2-le-17-05-1462-saintes

« Nous écoutons votre défense, Raissa Ivanova.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lhouise
Poitevin Pure Souche
avatar

Nombre de messages : 3630
Localisation : La Rochelle
Date d'inscription : 26/04/2014

MessageSujet: Re: [Brigandage Raissa_ivanova2 le 17/05/1462 Saintes] Coupable   Ven 12 Sep 2014 - 19:12

L'accusation a appelé Lhouise à la barre a écrit:

« Votre Honneur, bonjour,

« Je suis Lhouise, actuelle Procureure du Poitou, mais je viens témoigner à ce procès en tant que victime de cette femme malfaisante qui brigande sur les chemins du Poitou et je remercie Sa Grandeur la Comtesse Icie d'avoir bien voulu nommer une autre Procureure pour permettre la mise en accusation de ces brigands dont j'ai été l'une des victimes.

« Ce brigandage remonte au mois de mai 1462, dans la nuit du 16 au 17 mai 1462 exactement. Je me souviens bien de la date parce que c'était la première fois que je voyageais, seule, avec un homme sur les routes du Poitou. La première fois et même unique fois que je me suis faite rackettée aussi! Et c'est arrivé le jour de mes 15 ans ! Ca prêterait presque à sourire !

*Le regard de Lhouise se tourne vers la gauche à la recherche des souvenirs qui remontent peu à peu. Il lui faut les organiser.*

« Le Seigneur de Moricq, plus connu pour certains sous le nom de Pandemie, et moi-même étions partis peu après minuit de La Rochelle afin de rejoindre Saintes.
En chemin, j'ai été prise d'une envie pressante et j'ai préféré faire une halte plutôt que d'avoir à me tortiller sur le dos de mon cheval. La nuit était calme, il ne me semblait pas dangereux de m'arrêter et je pensais pouvoir rejoindre rapidement Pandemie qui ouvrait la route.
Ce fut le cas, je l'ai retrouvé plutôt rapidement, mais pas dans la situation à laquelle je m'attendais : il était à terre, pris à parti par deux gredins. J'ai rapidement saisi qu'il s'agissait d'un homme et d'une femme vu leur corpulence respective. Mon enseignement à me battre était loin d'être terminé à cette époque, mais je ne pouvais pas rester sans réagir, j'ai donc sauté à terre et ai tenté de lui venir en aide. Et là, tout s'est très vite enchaîné... J'ai pensé qu'il était préférable que je m'attaque à la forme encapuchonnée la moins grande et en m'approchant d'elle, j'ai eu le temps de reconnaître la femme aux cheveux roux que j'avais préalablement croisée à Niort et dont l'un des étrangers présent en ville -le Sieur Fred1880- m'avait vanté les gentillesses, en dévoilant son nom "dame Raissa Ivanova", quelque chose du genre-là. Cette donzelle lui avait offert un lapin vivant et le Sieur était tellement content qu'il clamait un peu partout qu'il avait baptisé la bestiole, Serpolet ! Enfin voilà, me concernant, je n'ai pas eu de chance, à moi elle n'a rien offert, si ce n'est une blessure sanglante à l'arcade sourcilière droite et des ecchymoses un peu partout sur le corps. Je ne sais plus comment s'est déroulée la bataille, fatiguée par le chemin parcouru et le mal de tête que je me trimballais depuis la sortie de la dernière taverne visitée à La Rochelle, j'ai rapidement perdu connaissance.

« Lorsque je suis revenue à moi, j'étais seule, mon cheval non loin et sans traces du Seigneur de Moricq ou alors je n'ai pas été en capacité de le voir. Quand j'ai voulu reprendre quelques forces pour rejoindre Saintes, j'ai trouvé ma besace vidée de son contenu. Les deux miches de pain n'étaient plus là. Mes écus s'étaient envolés. Je ne saurais dire exactement combien il m'en restait. Un peu plus d'une trentaine, 33 et des brouettes je crois. Mais le plus horrible dans l'histoire, c'est qu'ils m'ont dérobé un magnifique galet blanc comme la neige qui avait été poli par les vagues de Mimizan, qu'un ami m'avait offert. Et ça, ça m'a rendue très triste quand je l'ai découvert.

« J'ai recroisé cette vilaine femme, la Raissa Ivanova, à Niort le 2 septembre 1462. Elle était sur le marché et regardait les étals. Je me suis arrangée pour lui abaisser sa capuche et m'assurer que c'était bien elle. Là, je lui ai dit que j'étais prête à retirer ma plainte si elle me rendait mon galet blanc.
Elle m'a tourné les talons. Aucun mot ! Elle ne m'a dit aucun mot !
J'ai eu une envie folle de lui tirer ses cheveux roux. J'y pensais régulièrement à une époque et cette idée m'avait abandonnée dernièrement. Mais c'est revenu de l'avoir revue !

« Je veux qu'elle soit punie pour les bosses et les ecchymoses qu'elle m'a faites, à moi et au Seigneur de Moricq.

« Je veux qu'elle soit punie pour ce qu'elle nous a dérobé à tous les deux.

« J'aurais tant voulu retrouver mon galet blanc poli par les vagues de Mimizan...


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Motep
Poitevin Pure Souche
avatar

Nombre de messages : 7140
Localisation : La Rochelle
Date d'inscription : 24/11/2009

MessageSujet: Re: [Brigandage Raissa_ivanova2 le 17/05/1462 Saintes] Coupable   Lun 22 Sep 2014 - 23:01


Première plaidoirie de la défense a écrit:
La personne intéressée ne s'est pas manifestée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brunehaut_
Poitevin Pure Souche
avatar

Nombre de messages : 14058
Localisation : Thouars
Date d'inscription : 19/08/2011

MessageSujet: Re: [Brigandage Raissa_ivanova2 le 17/05/1462 Saintes] Coupable   Ven 3 Oct 2014 - 19:37

Réquisitoire de l'accusation

Citation :
*La procureure pro tempore attendait... attendait...attendait...attendait... quoi ? Tout simplement une réaction de la prévenue, connue depuis longtemps des services de police du Poitou. Elle écumait les points de passage isolés entre deux villes et se sauvait après avoir laissé ses victimes, parfois pour mortes.
Le témoignage de dame Lhouise était d'une limpidité telle qu'elle n'avait aucune précision à demander à cette dernière. Du temps où elle avait exercé la fonction de Prévôt, cette dame malfaisante avait fait parler d'elle encore et encore, réussissant toujours et toujours, à glisser hors les mailles du filet de la justice .

Cela devenait lassant d'attendre la suspecte qui de toute manière ne pointerait pas le bout de son nez. Aussi, Brunehaut se leva-t-elle de son siège, après avoir entendu le témoignage de dame Lhouise et commença son réquisitoire :*

Vostre Honneur, Dames et Sieurs, nous assistons, une fois de plus, au manque de courage, hélas récurrent en ce bas monde, des auteurs de forfaitures.
Aujourd'hui, encore, *montre le banc des accusés vide* je ne vois que l'absence de celle qui fanfaronne, qui paonne sur les chemins mais n'ose venir se défendre dans un tribunal. Se défendre, j'emploierais bien un autre terme, mais nous sommes devant une Cour de Justice et non dans un bosquet isolé où nous pourrions pendre haut et court cette brigande. Je m'égare en raison d'une grande colère, celle qui anime tout être humain sensible et doué d'une âme.
Colère de constater que les brigands n'ont cure d'aucun principe élémentaire : ils bafouent chaque jour que le Très Haut fait, les préceptes d'Aristote.
Vostre Honneur, Dames et Sieurs, cette.... cette.... * les mots lui gerçaient les lèvres * femme fait fi de tout principe et n'a qu'un seul courage : celui, ô combien méprisable, d'agresser plus faible qu'elle, accoquinée à son compagnon de cavale et de forfaiture.
En cette nuit du 16 u 17 mai de l'an de grasce mil quatre cent soixante deux, notre inculpée, ici non présente * désigne le banc vide * agressa dame Lhouise et son compagnon de voyage Messire Pandemie, leur dérobant toutes leurs possessions. Allant jusqu'à voler un souvenir, un joli caillou blanc, poli par le ressac de l'océan. La cupidité n'a vraiment aucune limite chez ce genre de personne sans foi ni loi.
C'est pourquoi, je requiers contre ce triste personnage une peine de prison de 6 jours, histoire que l'ombre humide des geôles lui permettent de ruminer sur ses forfaits innombrables, ainsi qu'une amende de 100 écus afin de lui montrer ce que cela peut faire que d'être délesté, sans crier gare, de ses écus.

*elle se tourna vers le Juge, toujours aussi concentré sur les témoignages et plaidoiries, lui sourit avant de prononcer sa conclusion : *

J'en appelle à une justice ferme et déterminée, que le Comté du Poitou, Grand et Fier, fasse connaître au-delà des frontières, que la racaille du royaume, ayant commis forfaiture sur son territoire, ne connaîtra point de répit où qu'elle aille se terrer.

* Elle ajusta sa toge avant de se rasseoir. *

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Motep
Poitevin Pure Souche
avatar

Nombre de messages : 7140
Localisation : La Rochelle
Date d'inscription : 24/11/2009

MessageSujet: Re: [Brigandage Raissa_ivanova2 le 17/05/1462 Saintes] Coupable   Dim 12 Oct 2014 - 21:13

Dernière plaidoirie de la défense a écrit:

La personne intéressée ne s'est pas manifestée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Motep
Poitevin Pure Souche
avatar

Nombre de messages : 7140
Localisation : La Rochelle
Date d'inscription : 24/11/2009

MessageSujet: Re: [Brigandage Raissa_ivanova2 le 17/05/1462 Saintes] Coupable   Mar 14 Oct 2014 - 23:38

Enoncé du verdict a écrit:

Le prévenu a été reconnu coupable de trouble à l'ordre public.
Chère Procureur je vais vous écouter de totues façons j'ai personne à entendre sur le banc des accusés.

Ce sera donc 6 jours de prison et 100 écus d'amende.

*coup de marteau et puis c'est tout...*
Le prévenu a été condamné à une peine de prison de 6 jours et ?une amende de 100 écus.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Brigandage Raissa_ivanova2 le 17/05/1462 Saintes] Coupable   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Brigandage Raissa_ivanova2 le 17/05/1462 Saintes] Coupable
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TAOP]Gylo (21/02/1462)Niort [Coupable]
» [Brigandage] Nille et Tord_fer (20/02/1461) (coupable)
» [Brigandage]Lafayette-Tilu[19/03/1462 Niort][25/03/1462 LR]
» [Urgent]-Brigandage-Pasti-(18/04/58) COUPABLE
» [Brigandage/coupable] Von_zeppelin (20/03/1459)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château du Comté du Poitou :: JUSTICE :: Bureau du Juge :: Archives :: Brigandages et Tentatives de Brigandage-
Sauter vers: