Château du Comté du Poitou

Forum issu des Royaumes Renaissants
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Missive urgente de l'Artois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alazaïs
Néo Poitevin


Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Missive urgente de l'Artois   Jeu 3 Avr 2008 - 1:00

Citation :
A sa Majesté le Roy de France,
A son Altesse Armoria,
Aux Grands Feudataires du Royaume de France,
Et à tous présents et advenir. Salut

En ce deuxième jour du mois d'avril 1456, Nous, Lysandre, Comte d'Artois , pour que ne dure d'avantage la situation actuelle, menant l'Artois contre son Roy, proposons une trêve afin d'ouvrir de possibles discussions pour mettre fin au conflit.

Faisons savoir que cette trêve serait une première étape à l'ouverture de pourparlers, que nos troupes resteront en Artois sans intention belliqueuse mais en mode défensif, à condition qu'aucune troupe royale n'entre ou ne reste en territoire artésienne.

Alors, une rencontre pourra être organisée entre chaque parti, dans la zone démilitarisée située entre ces deux villes.

Espérons qu'une attention particulière sera portée sur ce premier pas, et qu'il n'y soit mis d'obstacle.

Sur notre Foy aristotélicienne, nous faisons le serment que cette trêve est une volonté sincère d'initier des discussions, et que nous apposerons notre scel sur une Armistice afin que celle-ci soit officielle et reconnue pour la recherche d'une paix durable.


Lysandre,
Comte d'Artois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alazaïs
Néo Poitevin


Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Missive urgente de l'Artois   Sam 5 Avr 2008 - 2:03

RÉPONSE AU GMF:

Citation :
Faict à Arras le 4 avril 1456.

A tous présents et advenir. Salut.

Nous, Lysandre, Comte d'Artois,
Confirmons que demande de trêve à effectivement été faite de la part de son Altesse Armoria, son Altesse Morgennes et la Vicomtesse Pisan.

Informons que les conditions relatives à l'ouverture de cette trêve étaient la désorganisation de nos défenses rendant l'Artois vulnérable et à la merci des troupes royales en cas d'attaque.

Déclarons qu'il serait impossible à l'Artois de rentrer dans une trêve où une des parties se trouvent à genoux et l'épée sous la gorge. Il n'y aucun intérêt pour aucune partie à forcer une trêve et une paix si nous voulons qu'elle soit sincère et perdure dans le temps.

Avons annoncé publiquement, en réponse, notre désir d'ouverture d'une trêve sincère et où les discussions pour la paix ne seront pas imposées, et donc d'un espoir de fin des combats durables.

Constatons que, sans même avoir été félon, n'ayant jamais donné l'ordre d'attaquer les terres royales et cherchant à établir rapidement une trêve, nous nous retrouvons déjà pour le Grand Maistre de France comme non-loyaliste. (Coté loyaliste, coté Artois.)

Constatons que bien que chaque partie ait proposé l'ouverture d’une trêve, une attaque des troupes royales s'en est suivie montrant le peu d'envie d'aspirer à cette trêve, et paix, pour ceux-ci. Bien plus ponctuelle que l'ultimatum alors qu’ il eut été déclaré volonté de trêve des deux côtés.

Rappelons qu'une trêve n'est pas une paix et que demander le désarmement d'une des parties reviendrait à demander de sceller une paix imposée, et donc forcément très instable.

Rappelons que le peuple artésien ne peut être simplement rendu silencieux en imposant quoique ce soit et que notre refus de démilitarisation n'a pour but que de se diriger vers une paix sincère.

Rappelons que le peuple artésien a réagit si vivement car une partie d'eux-même s'est sentie bafouée par le passé. On ne guérit pas une plaie en pressant simplement dessus.

Réaffirmons notre désir d'ouverture de trêve et notre volonté à construire une paix durable.

Tenons à remercier le bon sens des Normands, particulièrement de l'armée normande à proximité de Péronne, pour ne pas avoir pris les armes contre nos armées qui n'étaient positionnées qu'en défense.

Lysandre,
Comte d'Artois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zalina
Poitevin Pure Souche
avatar

Nombre de messages : 418
Age : 30
Localisation : Sur les routes
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Missive urgente de l'Artois   Sam 5 Avr 2008 - 13:42

Armoria a écrit:
Affiche placardée en bonne place, et en plusieurs endroits du Royaume :

Citation :
Mine de Compiègne, le 4 d'Avril 1456, au soir,

L'on a entendu tout et son contraire, concernant l'attaque par les troupes royalistes des forces artésiennes. L'on parle de trahison, ou encore d'attaque surprise, de lâcheté, et que sais-je encore...

Lors, il m'a semblé nécessaire de restituer le déroulement des actions.

Ce mardi premier d'avril, réunion s'est tenue entre des représentants des deux parties en présence. Pour l'Artois, le Comte Lysandre et la Comtesse Deedlitt. Pour la Couronne, le Prince Morgennes, dame Pisan et moi.
Au sortir de cette réunion, et en présence du Comte Lysandre, j'ai chargé la PSE de mettre par écrit ce qui avait été dit, ce qui fut fait dès le lendemain, mercredi 2 d'avril. Lors de cette réunion, il a été stipulé de façon claire et sans risque aucun de mauvaise interprétation que le délai laissé serait de deux jours.

Le mercredi 2 d'avril, le Comte Lysandre et la Comtesse Deedlitt ont reçu le rappel écrit et scellé par nous de la teneur de la dite réunion. Le messager qui les leur a remis a été formel : les parchemins ont été bel et bien reçus, et lus.

Ce même jour, le Comte Lysandre, sans avoir formulé de réponse à notre proposition, a fait paraître une demande de trève.

Ce même jour, encore, et devant l'assemblée des Grands Feudataires, rappel a été fait au Comte Lysandre de nos conditions.

Aux tous derniers instants du jeudi 3 d'avril, le délai par nous imparti étant écoulé, l'ordre d'assaut a été donné. Le Comte Lysandre n'avait ni clairement accepté, ni clairement repoussé notre proposition, y compris devant les Grands Feudataires.

J'ai clairement stipulé au Comte Lysandre, et devant les Grands Feudataires, que je prenais acte de cette attitude.

Si le Comte Lysandre n'a pas jugé bon tenir son Conseil au courant de cette proposition, c'est là affaire interne qui ne nous concerne pas.

Si le Comte Lysandre a cru bon se gausser de nous en nous proposant une trève qu'en aucun cas nous n'aurions pu accepter, et s'il a cru que cette demande allait retarder la fin du délai dont nous avions décidé dans notre proposition, c'est là affaire de naïveté qui ne nous concerne pas.

S'il vous sied d'y voir une attaque "lâche et par surprise" alors même que nous avions été plus que précis quant à la date butoir, cela est affaire d'hypocrisie qui ne nous concerne pas.

Nous avons respecté en tous points les règles de la guerre telles que les dictent l'honneur et la vertu.

Que la démagogie, que les fausses informations déforment ces faits, c'est pourrait-on dire de bonne guerre... Mais somme toute fort peu honorable.

Pour le Roy, pour la France,
Armoria de Mortain




Placardée à côté, la proposition citée :

Citation :
Trêve de Péronne : proposition.

Nous,

Morgennes de Mortain, Prince de France,
Armoria de Mortain, Princesse de France, Grand Maître de France,
Sebbe de Valrose, Duc de Valrose, Maréchal de France,
Pisan d’Harcourt, Vicomtesse de Chelles, Grand Maistre de Compagnies Royales du domaine royal et Premier Secrétaire d’Etat de sa Majesté,

Pour le domaine royal de Sa Majesté,


Proposons au Comte d’Artois, messire Lysandre et au conseil comtal d’Artois, les conditions de la trêve nécessaire afin d’entamer les négociations futures de paix entre le domaine royal et le comté d’Artois :

1. Que l’armée « Les bourrins de Cambrai » ayant participé au siège de Compiègne dirigée par Bilbokine soit démantelée
2. Que les armées artésiennes se retirent à Cambrai
3. Que les armées du domaine royal se retirent à Compiègne
4. Qu’aucune ville d’Artois ne fera l’objet d’une attaque de la part du domaine royal

Que toute rupture d’une des ces conditions entrainera rupture de ladite trêve et les parties seront déliées de leur serment.


Citation :
Adenddum: réglages du repli et démantèlement d'armée

nota bene: les délai de deux jours, concernent l'acceptation par le Comte d'Artois de la présente proposition de trêve.
Dès publication du parchemin en place publique, le texte s'impose aux parties. Toutefois, compte-tenu des distances à parcourir pour les diverses armées, les parties ont décidé ce qui suit:

=> départ des armées artésiennes présentes à Péronne vers cambrai, le jour de la publication de la trêve: une journée.

=> Destruction de l'armée "Les bourrins de cambrai" le jour de la publication de la trêve: une journée.

=> départ des armées du domaine royal de la mine de Péronne, dès le lendemain du jour de la publication de la trêve: une journée.

=> départ de l'armée du domaine royal situé sur nœud nord avant Péronne dès le jour de la publication de la trêve: trois jours de route sans heurts jusqu'à l'arrivée.

Le point sur la position et l'état des armées sera fait au jour le jour, un point final sera fait lors de l'ouverture des négociations de paix.

Ces conditions doivent être agréées par le comte d’Artois et son conseil comtal, sous le délai de 2 jours, à l’issue desquels, cette proposition sera caduque.

Faict au lieu-dit de "la mine de Péronne",
Le 2 avril de l'an 1456,



Morgennes de Mortain




Armoria de Mortain





Sebbe de Valrose




Pisan d’Harcourt de Chelles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alazaïs
Néo Poitevin


Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Missive urgente de l'Artois   Mer 9 Avr 2008 - 21:25

Citation :
Faict à Arras le 8 avril 1456.

A tous présents et advenir. Salut.

Nous, Lysandre, Comte d'Artois,


    Avons pris connaissance de la trêve demandée par son altesse Armoria... La perte d'un serviteur du Très-Haut est ressentie par tous mais réjouissons nous que se présente ainsi l'occasion de cesser temporairement un conflit qui meurtrit les âmes et les coeurs.

    Nous nous associons aux prières qui accompagnent Monseigneur Olaf vers sa dernière demeure, Mais nous prirons aussi pour ceux qui tombent à Péronne. Car toute vie est précieuse, celle d'un Pair de France comme celle d'un humble, clerc ou croyant.

    Ainsi pour que ce moment de répit soit profitable à la paix, nous proposons de se réunir à nouveau pour définir les conditions de la trêve afin que cette période de recueillement ne soit pas uniquement marquée par le renforcement des troupes en vue de nouvelles batailles qui ne peuvent que faire à nouveau couler le sang et retirer d'autres vies.

    Remercions les Flandres, la Normandie, la Bourgogne ainsi que bien d'autres personnalités, qui ont osé manifester leur indignation quand au refus du Domaine Royal de choisir une solution pacifique !


Lysandre,
Comte d'Artois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alazaïs
Néo Poitevin


Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Missive urgente de l'Artois   Lun 14 Avr 2008 - 23:53

Citation :
Faict le 14 avril 1456,

A tous présents et advenir. Salut.

Nous, Lysandre, Comte d'Artois, avons répondu positivement à l'appel de trêve pour prier pour nos morts, dont Monseigneur Olaf, prouvant notre bonne volonté, mais le moment est venu de faire un pas l'un vers l'autre, pour arrêter de vivre dans ce climat de guerre.

Ainsi, nous renouvelons notre proposition de discussion, d'égal à égal, afin de trouver une solution, équitable pour chacun des protagonistes, assurant ainsi une paix durable.

En gage de bonne volonté, nous annonçons dès ce soir la libération du Vicomte de Chelles, retenu prisonnier depuis le début du conflit !

Nous espérons sincèrement que cette fois-ci ce n'est pas par la voix des armes qu'il nous sera répondu.

Lysandre,
Comte d'Artois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alazaïs
Néo Poitevin


Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Missive urgente de l'Artois   Sam 5 Juil 2008 - 1:54

AAP a écrit:
04-07-2008 : Moi2212 prend le pouvoir dans le Comté d'Artois

De violents combats ont eu lieu dans la capitale du Comté d'Artois. Un groupe emmené par Moi2212 aurait pris le pouvoir.


Citation :
A vous dirigeants des différents comtés et duchés et à vous Grand maitres des ordres de chevaleries


Aujourd'hui est un jour sombre, pour la première fois depuis de son histoire l'Artois est tombée!

Tombée par faiblesse face à certains de ses frères de sang... Frères de sang du moins elle le croyait.

Tombée car les traites ont infiltrés le conseil et ont abusé de la bienveillance du conseil.

Tombée car le maire de la capitale est un félon.

Tombée car tout les moyens sont bons pour les traitres de prendre le pouvoir et d'injurier notre suzerain, sa majesté Levan III de Normandie.

Aujourd'hui l'Artois est au plus mal.

Aujourd'hui pour la première fois de son histoire l'Artois va devoir faire appelle à ses amis pour venir à son secours et décapiter les traites hérétiques.

Aujourd'hui l'Artois demande à toute personne du royaume non mobilisée par les autorités de son duché/comté de venir gagner ses terres et gonfler les armées de la résistance.

Aujourd'hui l'Artois demande à tout comté ami de bien vouloir fournir quelconque aide, qu'elle soit matérielle ou humaine.

Aujourd'hui l'Artois demande à toute ordre de chevalerie non engagé dans un conflit de gagner son sol pour lui venir en aide.

Aujourd'hui l'Artois fait appelle à la solidarité de tous, pour exterminer les traitres, pour la grandeur du royaume et l'unité des comtés vassaux du Roy.

Qu'il soit dit que nous ne capitulerons pas devant l'infamie et la traitrise sans nous battre!

Chacun des gestes fait vers l'Artois sera rendu, certes notre comté à la réputation d'être entêté, mais il sait être reconnaissant et n'oublie jamais ses amis.

Pour mettre fin une bonne fois pour toute au conflit, rejoignez l'Artois.

Faict le 4 juillet à Arras

Edge Kronenbourg, Comte légitime d'Artois

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Missive urgente de l'Artois   

Revenir en haut Aller en bas
 
Missive urgente de l'Artois
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Missive urgente de l'Artois
» Collaboration Monastère et Conseil d'Artois
» Douce Missive... [Shaelyss]
» Règlement intérieur de l'Université d'Artois
» Récapitulatifs des maires d'Artois (maj 25/11)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château du Comté du Poitou :: CHATEAU DE POITIERS - Résidence des Comtes du Poitou :: Accueil-
Sauter vers: